Necromaniac 7 - 2006

(Death metooole )

Un pur fanzine allemand de death metal qui est passé en anglais depuis trop peu de temps ! Le layout est pro (papier glacé) et le style sympa même si, sensible à la cause sylvestre, je prefere mes zines en papier de bââââse. On peut quasiment parler de magazine en terme de layout. Par contre, à part une pub pour le label de l’ami Hacker (Obscure Domain/Unholy Terror) et Dani (Revenge Prod) aucune pubs, l’esprit reste donc fanzine, chaque intie a sa petite déco etc.

L’éditeur, Thomas, est fan de Immolation mais sait aussi écouter du brutal death... encore un qui encense Devourment ou Putrid Pile, putain... je comprends pas... On a de bonnes chros de Mortem et ce genre de groupes. Le scope de death metal est donc large et jamais commercial.

Les inties sont plutôt cool, parfois bon enfant/humour lourd un peu bateau de temps en temps. Surtout celle de Coffins, ou les japonais, je me rappelle d’une intie de Defiled dans Unholy Terror, restent fidele à la tradition de "moi répondre exactement à la question posée et basta". On arrive parfois à un certain degrés d’interaction et quelques délires sympa. Les questions ne sont pas trop linéaires, le mec connaît son sujet sans tomber dans un délire trop précis/j’affiche mes connaissances sans poser de vraies questions (genre « le 25 janvier 1998 vous avez fait une rehearsal limité à 66 exemplaires enregistré par le bassiste de Necrodekapitator et sortie sur le label du cousin de votre gratteux qui a aussi fait la cover du split 7’’ Infected Funeral Vomit Of Death/Grim Zombie Terror au crayon fusain rose... pourquoi ?). Les groupes présents vous donneront une bonne indication de ce fanzine qui m’a bien botté: Kaamos, Funerus, Coffins, Melektaus, Anal Vomit, on trouve aussi Sanctifier, Scent of death, Necrovation, Impiety et Vulcano. On a droit à 2 copycat de Suffocation (c’est pas moi qui le dit mais Thomas) et à Machetazo (qui a apparement envoyé une intie toute faite au zine !).

Les chroniques sont sympa à lire mais parfois un peu légéres. Pour autant on choppe une idée claire de ce qu’il retourne...pas la peine d’être aussi long et chiant que certaines chros de TSOTL ! Apres un peu trop de brutal death chroniqué à mon gout mais sur 146 chros il reste de quoi satisfaire tout le monde. Thomas est aidé par 2/3 mecs pour les écrire, dont Hacker de Unholy Terror et un mec qui publie aussi sur Voices From The Darkside. Apres c’est un gros fan de death donc quand il fout 9.5/10 à Scent of Death qui sont très inspiré par Immolation et Morbid Angel ou 9.5 à Extreme Violence (« when hearing this cd you get the impression Suffocation have parallely recorded a second « effigy of the forgotten » ») c’est trop car les mecs n’innovent pas. Mais bon, c’est transparent, le mec se voilent pas la face à ce sujet... Trés peu de démos chroniquées, fut un temps ça m’aurait gené mais là comme tout le monde peut sortir un cd trop facilement je finit par m’en taper. Il faut prendre Necromaniac un peu comme Unholy Terror : des fans de death qui monte un zine qu’ils auraient envie de lire. Honnete, direct, pas de pignolades...

La sentence de TSOTL :
Un bon zine, quasi magazine (sans les pubs et le coté je chro ce que m’envoie mes amis nuclear blast), de death metal qui laisse sa place à tous les styles de death (et même un peu de black metal), dans lequel on retrouve juste ce qu’il fait l’esprit bourrin du death. Thomas assure globalement bien coté intie, j’ai bien aimé le design. Le zine a son esprit direct grâce à la patte de Thomas. Les amateurs de cut n’ paste, de billet d’humeur, de geulantes et de zombies collés à droite à gauche trouveront ça trop propre. Les fans d’underground only passeront leur chemin aussi. Les chros sont globalement bien faites (modulo celle de brutal death ou celles de groupes allemands... ah le chauvinisme) et les mecs donnent un vrai avis. Mais ça manque parfois un peu de recul. Avec tout le matos qu’ils écoutent je pense qu’ils ne prennent pas systématique assez de temps... morts aux promos !! En tout cas avec la disparition de Unholy Terror, Necromaniac devient incontournable pour les fans de (tous les) death metal pas sectaires. Apres 5 euros c’est pas si cher vu l’objet... Par contre il prend 3 euros pour la France et là ça commence à chiffrer ! Le numéro 8 vient de sortir avec un cd qui pour une fois vaut le détour... un bon numéro aussi malgré la présence de truc que je comprends pas (braindrill, cannabis corpse...) et là encore, mais le mec est honnete là dessus, des pompeurs en la personne de Proclamation. N'ayant pas envie de scan la cover vous avez celle du tout aussi recommandable numéro 8 en jpg sur le site. Certains pourront aussi reprocher un petit manque d’âme par rapport à des fanzines cut n’ paste ou tu trouve des rubriques où l’auteur parle de tout de rien etc




Necromaniac 9 - 2011

Enfin un nouvel issue de Necromaniac. J’aimais bien ce zine allemand 100% death metal, que ce soit old school ou death brutal, bien fait, m’ayant fait découvrir 2 ou 3 trucs et pas monostyle. J’avais fini par croire le zine mort depuis l’issue 8 de 2007. Pour son retour, le zine n’aborde plus le brutal death et sort un casting fourni. De prime abord redondant avec pas mal d’autres zines, j’avais rapidement reposé ce numéro sous ma pile de truc à lire, un peu échaudé par ce retour peu aventureux. Mais autant de par des inties bien faites que quelques groupes pas battus et rebattus, ce numéro a finalement consommé une ou deux heures de mon temps. Thomas maitrise bien l’intie courte mais efficace et les quelques inties un peu fleuves sont tout aussi réussies. Coté review on retrouve la plume de Hacker du défunt et regretté zine Unholy Terror et on regrettera le trop faible nombre de trucs chroniqués.

Inties: Blaspherian, grave ritual, detest records, druid lord, bone sickness, burial invocation, coffins, daniel desecrator, necrowretch, entrapment, krypts, eroded (ita), mystical music zine, obliteration, poisonous, repuked, stench of deacay, venenum, swallowed (miam miam), tormented, obscure infinity, autopsy (chris et eric), deserted fear, thornafire, occulta, torture throne, bones, cryptborn, sonne adam, voids of vomit, pentacle, grave miasma, beyond, profanal.

Le verdict: un regret de ne retrouver que du death old school mais Thomas prouve qu’il reste très bon quand il s’agit de pondre un fanzine.