Up the zines - Special Metal Fanzines - 2011

Découvert au hasard de la commande des Templiers 2, le zine de l'ex éditrice de Morbid Tales, voici un zine sur..les zines. Le tout écrit par le receleur des Templiers pour l'europe. On peut y voir une sorte d'ego trip, mais le sujet n'est pas inintéressant et j'avais apprécié les quelques inties d'éditeurs de fanzines ou de webzine que j'avais lu sur Mutilating Process ou Nihillistic Holocaust etc. Up the zines m'a d'autant plus intéressé qu'il y a soit du beau monde soit des trucs que je lis (soit les 2 !).

Les inties sont plutôt longues et appréciables, en dehors de Metal Titans, un peu trop factuelle à mon gout, du fait des réponses. Les questions sont variées et personnalisées rendant le tout vivant. J'ai vraiment apprécié pouvoir lire une intie de Ramadier revenant sur la période Decibel of Death. Ses diatribes sur le thrash (le vrai) pourront choquer tout ceux qui se sont fait bourrer le crâne d'âneries, n'en reste pas moins que c'est bien la réalité. Sympa aussi de voir un avis sans ambages sur les zines de l'époque, qui étaient avant tout, et sauf exception, des moyens de répandre de l'info non retraitée (i.e. copier/coller de bio de groupes, review à l'emporte pièce etc). Attention, loin de moi un avis négatif là dessus, sans ça, sans la passion et le soutien de ces zines, la scène émergente du vrai metal extrême aurait été différente. On y verra un parallèle avec internet, bref si la forme d'un phénomène change, son fonds reste identique. change. Que ce soit Laurent Ramadier ou le gars de Metal Titans, l'âge et le recul des intervenants permet une certaine remise en perspective bienvenue. Sympa sinon de relire Annick, éditrice de Morbid Tales, toujours enthousiaste, sans être neuneu, un concentré d'énergie positive et constructive.

Intie: Metal Titans, Naga (auteur de Bestial Avenger un super comic à chopper absolument), Morbid Tales/Les Templiers, Snakepit/Decibel of death (Laurent Ramadier), In Extremis. Avec en prime un histoire des fanzines metal français, avec du vrai travail derrière...bien vu !

La sentence de TSOTL :
Miam miam ! On y apprend des trucs, on s'emmerde pas...un bon boulot...vous voulez une photo ?