Shrunken and mummified 10 (Hongrie)

Archétype du zine métal underground, S&M fête ses 10 ans avec ce numéro 10, l'occasion pour l'éditeur de revenir sur chaque numéro dans un long éditorial de 2 pages.

Au cas où je n'ai pas été assez clair dans ma chronique du numéro précédent, S&M est là pour soutenir la scène underground, et quand je dis soutenir on ne tombe pas dans l'aveuglement un peu neuneu qui parfois caractérise d'autres zine type Vampyr par exemple. Non c'est juste que le choix de groupe que ce soit coté intie, chro d'album ou de démo, S&M ne s'attarde sur rien de connu. Forcement l'auteur a un biais Europe de l'est.

On pourra reprocher un coté un peu mécanique à ce zine, non que les chros soient bassement factuelles ou neuneu (on sent la bouteille du gars) mais on a le sentiment que l'auteur sort son truc régulièrement en nous présentant ce qu'il a trouvé sur sa route. En même temps cela se salue et je pense continuer à lire l'engin pour me tenir au jus, sans pour autant en attendre une flopée de trucs transcendant.

Les groupes interviewés : perverted son, zero budget productions, vulvathrone, terror from hell prod, black sister, death invoker, iguman, persecutor (un peu la révélation du numéro suite à sa démo), graveyard dirt (à tester pour moi, doom irlandais), paediatrician, lantern, zapisnik zine. Un scene report sur la Slovenie, moults chro et basta... du solide...

La sentence de TSOTL : un bon zine pour suivre la scene de l'est, mais il manque la flamme...