Serpentscope 1

100% d'inties pour ce zine issu d'une collaboration entre les éditeurs Finlandais de Kaleidoscope zine et The Serpent Bearer zine. Les fans de l'esprit Dauthus, Bloodaxe ou Devilment zine devrait apprécier Serpentscope. De longues questions (plus longues que les réponses des fois !) et un amour du death aux ambiances occultes. S'intéressant au death « conjurant des images primordiales », s'interrogeant sur le sens de la bestialité, le pouvoir évocateur de la musique, le line up, de choix, coule de source. On ne tombe pas non plus dans le mysticisme à la Dauthus (quoique grave miasma qui parle de la qabbalah c'est chiant), les enfantillages evil ou l'utra orthodoxie du black metal. Les inties sont lisibles du point de vue du contenu, le tout dans un anglais de bon niveau. Les quelques images disséminées de ci de là dénotent une envie d'instaurer une image morbide, tous comme les questions. Un petit reproche peut être lié la confusion entre le texte des questions et des réponses.pas de reviews non plus.On note une touche à l'anglaise genre je glose à posteriori autour des questions réponses...

Inties : teitanblood, invidious, hooded menace, daniel ekeroth (pour une intie qui change tiens !), diocletian, Autopsy (y a une question qui a sauté ou je suis débile ?), rippikoulu, embrace of thorns, sepulchral aura, cauldron black ram, portal, grave miasma

Le verdict de TSOTL :un peu à part, on pourrait critiquer, comme le fait daniel ekeroth, le coté sérieux de certains groupes de death metal qu'on retrouve ici bas mais j'adhère à cette envie de mettre des mots plus inquiétant et faisant plus de sens sur le death metal que « blast beat » ou « ca poutre » ou « true evil ».bon des fois on ressort d'une intie sans avoir la moindre idée de ce que je fais le groupe mais bon on philosophe sur la mort ou pas.