Putrefactive Effect 2

Bienvenue dans le zine d'un des gratteux des français de deep vein... composé de 50 pages, sorti en septembre 2006, Putrefactive Effect 2 est clairement axé death metal (mais pas brootal). Le zine présente bien, c'est aéré, quelques petits délires dans le design mais rien de faramineux dans cette présentation claire et bien lisible, en dehors de chros de concerts limite écrites en noir sur noir.

Putrefactive est un vrai zine où Jimmy nous présente ses découvertes et reste underground pour soutenir l'underground. Ce n'est pas pour autant qu'on n'y trouve que de sombres groupes auteurs de split tapes confidentielles loin de là. On a par exemple une double intie Harkonin/Eulogy, Necrodeath, les vétérans de Disgust ou Mortal Decay (par l'infâme Gab de Nihilstic H). On a clairement un coté français avec Hysteria, Suffering Silence, Valuatir (non là je peux pas), Withdrawn. Les chros ont bien senties et de mon coté j'ai noté quelques groupes à tenter. Coté groupes chroniqués, ça couvre de Ares Kingdom et Pentacle à Haemorrhage avec dans le tas quelques démos. Bref c'est pas sectaire ou enfermé dans un seule délire.

Le verdict de TSOTL : du tout bon, du moins pour moi, avec ce zine, contenant malheureusement quelques parties en Français, mais qui m'a donné envie de tenter des groupes chroniqués et surtout de choper le numéro 3 de ce zine... chroniqué par ailleurs dans nos pages. Voilà pour ma chronique un peu bidon mais je vous encourage à lire celle du numéro 3




Putrefactive Effect 3

Et vlan, voilà ti pas que Putrefactive Effect enfonce le clou avec ce numéro entièrement en anglais, avec certes moins d'interviews mais plus de chroniques. Ce numéro est pour moi plus riche que le numéro 2 en découvertes potentielles avec les interviews de Diskord, Banisher, Pestifer ou Ignivomous (encore un coup de main de Gabounet de l'excellent, slurp, Nihilistic H). Je ne sais que penser de groupes comme Enthrallment , Deathevocation (sans k oui) ou Ydin mais je finirais probablement par y jeter une oreille. Une petite nouveauté avec les reviews de 12 fanzines. Le blind test opposant le mec de Shrunken & Mummified contre celui de Necroscope est plutôt sympa, à l'image de ces 2 zines. Mais c'est surtout la 60aines de chros directes et honnêtes qui m'ont botté. Et hop un mec qui écorche Vomitor, qui chronique des vraies démos (pas des bouses se planquant derrière l'excuse de l'underground), qui chronique sans fard le concert de Inkisitor/Malhkerbe et Hell Militia. On trouve en vrac coté releases chroniqués: Embalmed Souls, Thornafire, Defeated Sanity, Pagan Fire, Nerlich, Severe Torture, Dethroned, Neccrocultus, Slugathor,Pek etc etc... .Les inties sont globalement plutôt bonnes et pas chiantes les interlocuteurs étant plutôt pas bourrins.

Le verdict de TSOTL : chopez le et attendez le numéro 4 de pied ferme... un bon esprit underground plane ici bas mais l'auteur reste lucide. Bref tout n'est pas rose (ni noir non plus) et les avis/chro etc sont plutôt matures ce qui rend la chose agréable !!!! Le zine de Jim est axé découvertes, là est son essence ! Approuvé !




Putrefactive Effect 4

De retour après un numéro 3, chroniqué par ailleurs dans ces pages, Jim nous livre ici un numéro 100% en anglais. Toujours très axé death metal, quasi pas du tout porté sur le black metal, et peu porté brootal death, sans être sectaire, Jim couvre aussi bien du grind, avec C16YOV, du brutal vieux jus avec Abominat, du doom avec s :t erik. Bref un coverage qui plairait au lecteur de deadly illness zine par exemple.

Fidèle au vrai esprit zine, Jim chronique forcément des démos et garde ce coté dénicheur de groupes, coté que j'aime d'autant plus que parfois j'accroche à ces idées. Ceci étant surement du que le père Jim aime ce qui fait sens et reste insensible aux concours type « qui a la plus grosse bite ? » qui ont cours dans le brutal death. Bref le death doit avoir un esprit, sinistre, morbide et violent... De plus, Jim a l'air de se creuser un peu pour trouver ces groupes, au contraire de certains qui nous sortent toutes les daubes de leur régions ou repompent sur leur petit voisin.

Coté interview, on retrouve : Abominat, Carbonized 16 year old victim, cerebral effusion, dark remains, s:t erik, black sister, drawn and quartered, dark managarm, death invoker, internecine excoriation (merci Gab), infinitum obscure (pour les fans de the chasm), sanguineous, resistance (plaisir de voir que Nathaniel, editeur des 2 excellents numéro de mutilating process zine, est encore en vie), terror from hell (le label italien) et un blind test Liquid of life contre Nihilistic H. Ces inties sont propres, sans être ultra original, on se fait pas chier, les questions sont bossées et Jim arrive à faire parler les groupes (ou alors il trouve des candidats intéressants). On n'est pas dans l'interview ultra perso à la Nihilstic H, ou l'intie fleuve type « retour sur une carrière » (comme parfois eternal fire) sans pour autant tomber sur un format « les 10 mêmes questions bateau pour chaque groupes ». Un bon compromis d'autant plus qu'on sent que les inties sont à peu près bossées en fonction des groupes.

Coté review, il y en a une floppée, pas envie de compter (notamment de zine). Ca reste direct et synthétique, sans être bassement 100% factuel. On couvre surtout du death à l'ancienne mais aussi du broootal, on a même du black, évidement de la démo. Coté note, là j'aime. Pour dépasser le 7/10 il faut y aller. Jim reste réaliste dans ses notes, pas du genre à s'enflammer pour rien et ça c'est très appréciable d'avoir les pieds sur terre. D'autant plus qu'il cherche et sort aussi des groupes sympa mais seconde zone, et les identifie clairement comme tel (je pense ici au espagnols de cerebral effusion ou aux bulgares d'enthrallment sur le dernier numéro..d'ailleurs curieux de voir ce que Jim pense de Ahront car enthrallment et cerebral bof bof).

Voila, une fois de plus, un numéro plus que recommandable pour ce zine qui est parmi mes favoris. Par contre, ce que je pourrais craindre, serait un rythme d'édition trop soutenue, qui pousserait Jim vers des choses moins transcendantes (C16YOV bof). Bref si PEZ pouvait éviter de tourner au Shrunken and Mumified ce serait top (les chros sont quand même bien meilleures tout comme les inties)... En clair le danger sera de rentrer en mode automatique et de ne plus marcher au coup de coeur. Coté découverte le numéro précédent aura été plus riche pour moi que celui-ci.

La sentence de TSOTL : chopez le !!