WINTER - Into the Darkness/Eternal Frost - 1990/1989 ( Nuclear Blast )

Tracklisting:
1. Oppression Freedom I Reprise
2. Servants Of The Warsmen
3. Goden
4. Power And Might
5. Destiny
6. Eternal Frost
7. Into Darkness
8. Servants Of The Warsmen
9. Eternal Frost
10. Winter
11. Blackwhole
12. [hidden track]

16/20

Si l'on en croit la "rumeur", si l'on écoute ce qui se raconte autour de ce groupe, nous serions donc en présence d'un groupe culte ! Ce mot, je l'ai entendu tellement de fois que je finis par me demander ce que cela veut vraiment dire. Tenons nous en donc au fait ! Nous sommes en présence d'un groupe à la musique forte en personnalité, sincère, pas racoleuse. Le groupe n'a quasiment rien vendu, pourtant il est cité régulièrement comme influence dans la scène doom.

Il est clair que l'approche est spéciale, même si influencé par Celtic Frost, et relève d'une expression personnelle et non pas d'un réchauffé des pontifes de l'époque en vue de vendre quoique ce soit. L'artwork est parfaitement en accord avec la musique. Les tempos sont lents, très lents, le style dépouillé et pourtant saisissant. Les chansons évoluent dans de lents mouvements de power chords apocalyptiques. La présence, quasi permanente, de divers bruits/slides/échos/résonances/clavier distordus/feedback mixés en arrière contribue à donner encore plus de corps à l'ambiance glauque et étouffante. Les lyrics sont aussi dans une veine "désolation quand tu nous tiens"...des visions apocalyptiques d'une planète négligée/agressée par l'homme, perdue à jamais dans un hiver éternel.

Ce groupe génère des réactions assez "extrêmes" dans le sens ou soit on trouve ça d'un chiant abyssal soit on est conquis par cette lourdeur abyssale. Par contre attention, à l'écoute de ce release, car le deuxième titre, qui est le premier "vrai" titre puisqu'on retrouve du chant et une structure plus classiques que sur l'intro hypnotique/répétitives du bien nommé "Oppression Freedom", est malheureusement de mauvaise facture. En tout cas, comme pour pas mal de release de doom on saisit toute sa qualité après plusieurs écoutes, bref il faut faire jouer l’effet hypnotique de cette musique.

Au final un groupe à part, à écouter...d'autant plus que Nuclear Blast (qui les a jeté comme des rats en voyant les ventes ! d'un autre coté il s'attendait à quoi...vendre 20 000 exemplaires peut être !!!!) réédite tout ce qu'a fait le groupe sur un cd: l'album"Into Darkness" et le mini "Eternal Frost" (qui présente un dernier titre "noise" sans aucun intérêt. C'est en fait leur démo de 1989).