SUPURATION - Incubation - 2003 ( Holy Records )

Tracklisting:
1- Biological Clock
2- Cocoon Sphere
3- Father’s Gun
4- Incubation
5- The Confusion
6- Nameless Boys
7- The Old Mirror
8- Vertigo
9- Witness to 3x3x3

13.5/20

On avait annoncé, sans doute bien hâtivement, cet album comme un retour aux sources. Il faut dire que tout y était : le patronyme originel du groupe, le titre faisant évidemment penser au sublime ‘The Cube’, le retour des voix death et de tempos rapides, le concept, etc. Ne soyons pas naïfs : dix ans d’évolution musicale, ça ne s’efface pas d’un coup de baguette magique. Passé la surprise de retrouver des morceaux plus rentre dedans, et en grattant un peu la surface, on retrouve grosso modo les tics caractéristiques du SUP moderne, à commencer par le son archi synthétique avec les voix trop en avant. Pour des trucs comme Chronophobia, ça passe, mais dans l’optique plus organique d’Incubation, ça le fait moins à mon goût et je regrette déjà le son aussi énorme que cru des guitares de ‘The Cube’ et son chant moins travaillé mais si envoûtant. Les voix sonnent un poil trop théâtrales (forcées serait un terme plus exact) et couvrent trop souvent des riffs inspirés, quoiqu’un petit peu moins inventifs que par le passé. Dommage car dans l’ensemble cet album se tient et démontre une fois de plus, si besoin était, que ce groupe a un style unique et inimitable (sisi ça existe encore). Mais comme déjà écrit plus haut, je ne peux m’empêcher de penser que trop d’eau a coulé sous les ponts depuis le premier album du groupe et que ce dernier est aujourd’hui meilleur dans le style qu’il pratique actuellement. Incubation manque d’un rien de naturel et de spontanéité pour réellement me convaincre, mais le surcroît de patate qu’il offre par rapport aux derniers albums de SUP n’a rien de désagréable, au contraire. En revanche les nostalgiques devront repasser.