SOLSTICE - The Sentencing - 1992 ( Steamhammer )

1. Transmogrified
2. Cleansed Of Impurity
3. Eternal Waking
4. Survival Reaction
5. S.M.D.
6. Netherworld
7. Plastcized
8. Catalysmic Outburst
9. Aberration

13/20

Un groupe assez connu par une bande de vieillards et dont les albums sont rares. Ce groupe réuni pas moins que Rob Barret (à l'époque en passe de rejoindre Malevolent Creation avant de passer chez les Cannibal Corpse. Il a imposé sa marque dans ces 2 groupes avec son style de riffs), Alex Marquez (Batteur d'un combo DM seconde zone pas dégueu mais pas mortel ayant pondu "Embalmed Existence" en 1993 chez Nuclear Blast, j'ai nommé Resurrection) et enfin James Murphy (qu'on ne présente plus) qui vient parfois taper le petit solo, immédiatement reconnaissable d'ailleurs. Bref sans être un de ces all stars band médiatisés d’aujourd’hui, Solstice réunissait une brochette de fine lame du death US du début des 90’s pour un album très peu promu.

Le style est très proche de celui de Malevolent Creation, Rob Barret oblige, mais en moins chiant et bidon. Les guitares sont acérées et vicieuses pondant des riffs d'inspiration thrash assez techniques. Tout ceci vient s'entremêler avec la batterie rendant le tout très "rythm driven" et saccadé. Des blasts viennent nous rappeler qu'on a à faire à des pratiquants du DM. Malgré tout, et c'est tant mieux, il y a un gros coté très thrash dans cet album. Peut être en raison de la voix qui est certes grave mais pas à la cookie monster style. Les titres offrent de nombreux riffs et sont plutôt techniques. Le travail aux guitares est pas mal du tout est les interventions de James Murphy sont très bien venues. Je préfère très clairement cet album ceux de la machine Malevolent Creation qui reste un des groupes les plus monotone et plat que je connaisse.

Si les titres sont variés (on a même un S.M.D. d'inspiration punk) en termes de riffs et de structures, on ressent quand même une certaine lassitude passée un cap, notamment à cause des vocaux très linéaires et de ce genre de riffs pas super inspirés que nous sort Malevolent Creation à longueur d’album. Mais ce disque présente de très bons titres, une technicité certaine, à mon avis obsolete en ces temps de gravity blast, et un coté thrash auquel je ne peux résister...

En pleine vague Death Metal, ce retour marqué aux influences thrash n'a pas vraiment aidé le groupe à percer, autant dire qu’ils se sont pris un flop. Ils ont quand même réussi à faire un second album, "Pray" en 1995, introuvable dans le même style. Le groupe a sans doute splitté à cause de l'activité de Alex et Rob. Alex et Rob ont en effet tous deux rejoint Malevolent Creation pour le soporifique « retribution ». Rob est ensuite parti chez Carnival Corpse avant de revenir chez Malevolent Creation en 97. Alex est resté sur "Stillborn" et a ensuite fondé Resurrection et je ne sais pas trop ce qu'il est devenu. Il a ensuite tenu la batterie chez Demolition Hammer sur "Time Bomb" (1994) Il a aussi joué sur un album de Divine Empire, fondé par des ex Malevolent Creation. Depuis il s'est barré et no news...

Bref cette chronique était à destination des fans de Malevolent Creation, qui feraient mieux d’oublier de groupe, des fans thrash death à la Demolition Hammer (un groupe qui tue vraiment pour le coup, beaucoup plus que Solstice) et les archélogues de la scène. Je crois que le groupe a une page myspace, pour une fois que c’est utile...