SOILWORK - Stabbing the Drama - 2005 ( Nuclear Blast )

Tracklisting:
1.Stabbing The Drama
2.One With The Flies
3.Weapon Of vanity
4.The Crestfallen
5.Nerve
6.Stalemate
7.Distance
8.Observation Slave
9.Fate In Motion
10.Blind Eye Halo
11.If Possible
12.Wherever Thorns May Grow

5/20

- Oui bonjour, voilà chuis chroniqueur amateur et j'voudrais postuler chez Metal & Heavy car je lis votre magazine depuis des années.

- Ouais, mais tu sais des comme toi on en a quinze à la douzaine qui appellent tous les jours...

- Mais j'ai déjà de l'expérience avec mon webzine, et pis j'ai un style d'écriture qui conviendrait vachement bien avec vot' style.

- Mmmmh, t'as quelque chose que tu pourrais me lire là ?

- Ouais, j'ai chroniqué le dernier Soilwork

- Ok dis toujours

- Alors voilà : "Soilwork est enfin de retour avec un album qui annonce clairement un retoure aux sources après les airements nu-metal de son prédécesseur. Une preuve de plus, si besoin était, de la domminnation sans concurrence possible de la scène Suédoise dont le proffessionnalisme n'a d'égale que l'efficacité des refrains, des solos cours mais trenchants, du chant mélenge d'agressivité et de mélodie du carismathique Bjorn 'Speed' Strid et des rhytmiques tant tôt assérées, tant tôt fluides des guitares. En plus c'est notre Dirk Verbeuren national qui assurent derrière les fus, cocorico ! Que vous faut-il de plus pour acheter se disque ???"

- Ah c'est pas mal, mais comment dire, c'est vachement typé comme chronique, pas très perso quoi...

- Pourtant c'est ce que vous écrivez le plus souvent à propos des groupes suédois, non ? En plus c'est Nuclear le label quand même !!

- Ben ouais, mais là tu vois ça fait un peu grillé quand même. Ta chro, on pourrait lire la même chez Rockallian, Hard Metal, voire même Teensound. Entre nous, on commence à se demander si on gave pas le public avec ce style de zique, tu vois...

- Attendez, j'ai un aut' passage que je pourrais rajouter : "En plus d'être immédiatement accecible et de proposé des hymnes qui vont grave le faire l'or des prochains concerts du combo, Soilwork se pait le luxe d'être expérimental grâce à leur claviériste qui pause des ambiences envoutentes mais toujours au bon moment. Les samples joue aussi un raule important et ce mélange de thrash et d'athmosphérhique est complétemant novateur et surprenant et originale, sens pour au temps chercher à déstabilisé l'auditeur moyens. Quand taux parties de chant, elles reste aggressive tout en proposant des refrains mélodiques et accrocheurs une foi encore. Tout les fans de metal devrait si retrouver sens problème."

- Ouais ouais.......bon écoute j'en parle au rédac chef et tu m'envoies ton CV par email ok ? Parce que là au téléphone c'est un peu difficile tu comprends.

- Ouais c'est cool, j'pourrais avoir des backstages pour leur tournée ? J'pourrais faire leur interview sur l'enregistrement, j'ai des tas de questions à leur poser : "vous vous entendez très bien avec votre producteur, c'est en quelle que sorte le sizième membre du groupe non ?" ou encore "votre nouvelle album montre encore une facette de votre évolution avec des passages expérimantaux au shynthé, vous pensez vous que vous participer au future du metal en gardant les fans de metal traditionnelle ?"

- Ok ok, on en reparlera.

- Yes, merci !