Sargatanas - the enligthment - 1999 (desecration production)

Tracklisting:
1. Eternal Darkness
2. Fear And Suffering
3. The Proclamation
4. Diatribe Of The Occult
5. Ritual Of The Advent
6. Satan's Curse (Possessed cover)
7. Satanist
8. Veneration Of The Black Mark In The Ancestral Forest
9. Doom Of Fire
10. Sargatanas
11. Blessed Are The Sons Of The Black Flame
12. The Enlightenment

13/20



N'ayant jamais été un grand fan de la scène mexicaine (shub niggurath, cenotaph, mortuary ou plus récemment the chasm), ce n'est que depuis le bottage de mon petit cul par Denial que le pays a retrouvé intérêt à mes yeux s'agissant de death metal. Et je me suis laissé tenter par ce Sargatanas, un nom revenant souvent sous mes yeux comme pourvoyeur d'un death occulte et satanique à l'ancienne. Le menu est donc classique mais bien fait on finit parfois par se régaler.

Forcément lent et légèrement Incantation-esque le death de Sargatanas est effectivement on ne peut plus commun, ou du moins l'était à une époque et l'est redevenu actuellement. En 1999, c'est sur rien de pire que de sortir un truc pareil mais que nenni on ne fait pas du death pour gagner à être connu ! Un son raw mais puissant, du genre à écouter sur cassette, bien chargé en basse, le rendu étant même parfois légèrement saturé bref dans l'esprit typique chicanos des débuts du death metal. Du tout bon pour un death qui se veut lent, voir doomy et obscur. Satanique à fond, lord sargatanas arrive à insuffler une ambiance à son death mid tempo primaire. Une reprise de Possessed, « satan's curse » permet d'élever un peu le tempo sans pour autant atteindre l'original.

Loin de moi de vous vendre le truc du siècle, forcément mono dimensionnel (sans non plus atteindre un grave miasma ou un vasaelaeth), les 12 titres s'avèrent parfois longs (une heure en tout !). Pas non plus de titres ressortant vraiment du lot...certains plus faibles que d'autres par contre. Les fans de death obscure, genre embrace of thorns sans partie rapides pour citer un truc plus récent mais plus connu, apprécieront. Un format plus court aurait été plus percutant, et éviter un effet essoufflement à l'écoute de cet album bien fait dans le style.