SARCOFAGO - I.N.R.I. - 1987 ( Cogumelo )

Track List :

1 Satanic lust
2 Desecration of Virgin
3 Nightmare
4 I.N.R.I.
5 Christ's death
6 Satanas
7 Ready to fuck
8 Deathrash
9 The last slaughter

08/20

Je suis d'une génération pour laquelle le metal au Brésil, c'était avant tout les gentils Angra et leur sous-sous-sous dérivé de Heavy Metal, et les gros méchants de Sepultura qui, avant de tutoyer le yo-metal et de copier ceux qui les avaient eux-mêmes singés, ont éjaculé quelques thrasheries comme Beneath the remains. Puis avec Black force domain, Krisiun marquait à son tour les esprits. Attention, je parle bien du death inhumain et hyper prenant de l'album précité, et non du style conformiste que Krisiun a adopté plus tard, accédant ainsi enfin au succès massif au moment même où il ne le méritait plus vraiment. Si je m'étais intéressé au metal une décennie plus tôt, j'aurais sans doute également associé au mot "Brésil" les musiciens de Sarcofago. Aux mots "Black metal old school" aussi puisque l'album I.N.R.I. est encensé de père en fils chez tous les metal-critics orthodoxes. Si vous fréquentez des sites infestés de newbies, vous savez qu'ils sont également infestés de Vénérables Vieux qui connaissent tout, qui ont bien meilleur goût que vous, et qui prennent un malin plaisir à se moquer de "tous ces djeunz qui connaissent tous les one-man-bands de dix-huit ans du net franchouillard mais qui n'ont même pas écouté Sarcofago". (En fait dans la phrase précédente vous avez le droit de remplacer Sarcofago par un autre exemple plus probant)

Et c'est vrai qu'ils sont marrants ces djeunz. Autant que ceux de mon temps qui hurlaient "oh qu'il est trop beau Dani! Oh que c'est symphognifique Emperor!" et qui avaient à peine entendu parler de Bathory.

C'est vrai. Parfois c'est bon de se défouler sur les newbies.

Alors il faut remercier les Vénérables Vieux d'être là pour nous mettre les points sur les "i", pour nous faire la morale à chaque fois que c'est utile. Sans eux et sans leur culture supérieure ou égale, plus personne n'écouterait I.N.R.I. aujourd'hui, et des tas d'autres disques non plus mais ce n'est pas le sujet. Or Sarcofago en 1987, ça se pose quand même là en terme de virulence anti-chrétienne (TSOTL n'est pas un zine porté sur une idéologie quelle qu'elle soit, mais pour une chro de ce groupe ça peut être utile de le mentionner) Ca se pose-là en terme d'attitude aussi. Regardez ces photos, bon sang! Ces messieurs exhibent un look gothic victime de la mode des années 80, c'est à dire un look de "corbeau punk" et non de fan de Manson. Plutôt les cartouchières que les b(r)as résilles quoi. Et ces poses à envoyer chier tout le monde, même mal assumées tant ils ont du mal à dire coucou à la caméra, c'est bon signe non? Idéologie et attitude! Une pierre angulaire du black metal est née!

BUY IT OR DIE! (comme on dit)

Quoi? Vous êtes encore là? Il faut qu'on parle de musique?

Si vous y tenez vraiment. Pour c'que j'en ai à foutre en l'occurence. Alors... voyons... Les riffs sont plutôt métalliques, pour un groupe mettant autant en avant une certaine punkitude en tout cas, mais évidemment peu bavards. Le batteur a la même approche que les blasteurs fous actuels (pas les plus techniques c'est sûr) mais son jeu n'est pas aussi rapide. Aussi inintéressant sûrement mais pas aussi rapide. Les cris, particulièrement vindicatifs, constituent peut-être la seule singularité de I.N.R.I., encore que l'ensemble sonne comme une pâte démoniaque prenant possession de votre espace vital et que c'est plutôt original. Maintenant seuls les titres "I.N.R.I." et "Christs' death" ont de quoi laisser des souvenirs impérissables, pour les autres compos ils ne se sont pas foulés. Les Vénérables Vieux imposent un album que seuls les newbies pourraient trouver génial s'il sortait aujourd'hui. Une fois de plus? Sans doute puisque les Vénérables Vieux ne sont que les newbies d'avant hier.