REPUGNANT - Epitome of darkness - 2005 ( Soulseller records )

Tracklisting:
1. Hungry Are the Damned
2. Premature Burial
3. Voices of the Dead
4. Draped In Ceracloth
5. Spawn of Pure Malevolence
6. From Beyond the Grave
7. Sacred Blasphemy
8. Eating From a Coffin
9. Another Vision (Morbid Cover)
10. Mutilated Remains

17/20

Rrrrrrrraaaaaahhh

Attention, nous tenons là le top de ce que la jeunesse suédoise a pu nous pondre recemment. Dans une veine directement old school, Repugnant se pose à coté de Kaamos et Verminous dans l’europe du nord au service des grands anciens du death metal... ok ils n'ont rien inventé..ok il finit par y avoir une mode (une tonne de groupes, une tonne de zines) qui devient tellement présente (et gavante) qu’on finit par parler dans webzines mainstreams de Throneum (les futurs Nunslaugther à en juger par leur prolixité). Précisons qu’à mon avis Repugnant sont à l’origine de ce revival pour la Suède... mais trêve de considérations de vieux blasé ! Quand j’entends un disque pareil je me demande ce qu’on en à faire de tout ça !

Produit par le groupe, sans atteindre les extrêmes de saturation du son suédois, ce disque sonne bien dirty ce qui ajoute au coté direct et offensif du riff-o-rama furieux puisant certes dans le vieux death suédois, option mellow dick non comprise evidement, mais aussi chez Possessed, le vieux Death et pas mal d’autres groupes (Slayer ?...) mais, ô joie ô bonheur, sans jamais sonner comme un rip off...notamment via un groove, de temps en temps un peu rock macabre, assez personnel.

Là où Verminous latte de manière infecte et sèche comme un coup de trique, mais sans vraiment réussir à offrir de vrais « hits », Repugnant se paie le luxe de nous offrir des putains de titres mémorisables et un album prenant quasi de bout en bout. Headbanging assuré lors des ralentissements, parties rapides pas bouche trou pour un sou, solis et autres petits licks de guitares bien dans l’esprit, pas mal de changements de tempo et une bonne voix bien horrifique, pas si death metal que ça, de Mary Goore... furieux, agressif et morbide ce disque je vous dis. En l'écoutant je ne me suis pas retrouvé à intellectualiser ou à penser à ce qu’on pourrait en dire..j’ai l’ai tout simplement écouté comme à la grande époque... avec toute mes oreilles ! Que faire contre « Sacred Blasphemy » ou le refrain jubilatoire de « Eating from a coffin » etc etc etc etc etc etc...

Evidemment, à l’instar de Verminous, et pour compléter le tout le groupe a splitté après un seul album, son leader Mary Goore jugeant, à juste titre, qu’ils avaient fait le tour de la question en mettant sur bande sous forme d’album le gros de leurs superbes démos (plus une super cover de Morbid qui botte le cul)... la grande classe ! Si vous ne deviez avoir qu’un seul album de death old school (et pas seulement suédois loin de là) sorti après la vraie vague old school c’est « Epitome Of Darkness » !