QUICKSAND - Slip - 1993 ( Polydor )

Tracklisting:

1 – Fazer
2 – Head To Wall
3 – Dine Alone
4 – Slip
5 – Freezing Process
6 – Lie And Wait
7 – Unfulfilled
8 – Can Opener
9 – Omission
10 – Baphomet
11 – Too Official
12 – Transparent

15/20

Que de progrès effectués en 3 ans ! Qui plus est, Quicksand doit certainement posséder un certain potentiel commercial vu que ce premier album sort sur une major. La tension est toujours présente mais le groupe a beaucoup travaillé sur les sonorités de guitare et le chant, développant encore plus son côté désespéré et introspectif. Quicksand transpire le mal-être et le stress. Slip est une succession d’odes mélancolique au mal de vivre. Le chant mélodique a gagné en puissance et en justesse, retranscrivant encore mieux toutes les émotions que Quicksand souhaite exprimer. Un morceau comme Head To Wall est à justement se taper la tête contre les murs à force de balancer celle-ci comme un autiste. Freezing Process se fait la bande-son d’une déprime annoncée, même si celle-ci peut paraître juvénile. Dine Alone illustre parfaitement le côté systématique et syncopé de la musique de Quicksand, ce qui ne déplairait sûrement pas à Page Hamilton et ses collègues d’Helmet. Et comment passer sous silence le monstrueux Baphomet, instrumental hypnotique qui succède à la reprise d’Omission.
La tension, la sensibilité à fleur de peau, le stress, la colère, tout est présent dans la musique de Quicksand qui bien qu’étant d’excellent musiciens et techniciens, n’en a pas oublier de jouer avec son cœur et ses tripes.
Malgré la signature sur une major, Quicksand a gardé un son cru, aidé en ça par Don Fury à la production.
Avec Slip, Quicksand s’impose comme l’un des illustres représentant d’une scène post hardcore / noise en pleine explosion. Pour ceux qui ont un problème avec les dates, c’est la grande époque d’Helmet, du Rollins Band, Stompbox, Unsane et côté Français, Condense, Portobello Bones et Drive Blind / Tantrum commencent à faire sérieusement parler d’eux. M’est avis que Quicksans en aura influencé plus d’un. Un grand bravo messieurs.