OBITUARY - Dead - 1998 ( Roadrunner )

Tracklisting :

1. Download
2. Chopped In Half
3. Turned Inside Out
4. Threatening Skies
5. By The Light
6. Dying
7. Cause Of Death
8. I'm in pain
9. Rewind
10. 'Til Death
11. Kill For Me
12. Don't Care
13.Platonic Disease
14. Back From The Dead
15. Final Thoughts
16. Slowly We Rot

16/20

Profitant du come back, un de plus, de Obituary je me replonge dans ce cd retraçant la discographie inégale de ce combo culte et ultra influent à l’époque sur la scène death metal.

Même si je pense que le groupe n'est plus à présenter je me permets de rappeler les ingrédients: un style lourd inspiré par les premiers Celtic Frost, parfois un peu Hardcore, surtout sur les releases plus récents, un son de gratte unique et profond, un vocaliste excellent, et sans vraies lyrics, plus un frangin vaillant batteur. En fait Obituary c’est presque autant un son qu’un style (très basique). Chaque instrument à un timbre propre et c’est ce qui fait Obituary. Obituary c’était le groupe fin 80’s/début 90’s qui pouvait te coller au mur avec un bon gros riff bien gras et heavy….rrrraaaaahhh….c’était bon….

Malgré des tentatives d'évolution (notamment en accentuant plus la touche hardcore sur "World Demise" et le très dispensable "Back From The Dead"), les albums de Obituary repose tous sur la même recette, simple, et clairement définie sur un des albums fondateurs du death qu’est « slowly we rot ». Même si j’ai une affection particulière pour ce groupe qui m’a fortement marqué en live et dont j’adore le son de gratte, Obituary ne m'a jamais fait non plus sauter au plafond. Il est en effet clair que si le combo sait pondre des hymnes death metal, le bon côtoie le carrément moins bon laissant parfois la monotonie s'installer, le style du groupe étant quand même assez « statique ». Je pense que c’est pour cela que « Cause Of Death » est regardé comme un release presque aussi bon que « Slowly We Rot » : sur ce disque, l’apport au soli de James Murphy permet de briser cette monotonie et voir même porte des titres comme l’excellent « Find The Arise ».

Maintenant il est clair que sur chaque disque, Obituary a su lâcher des titres de DM ultime. L'intérêt de ce live est qu'ils sont presque tous là. Secundo, sur album, malgré la qualité de la production ("The End Complete" et "World Demise" sont des exemples à suivre pour moi, quel son de gratte !), la musique est parfois plate. Notamment les morceaux plus hardcore, voire mauvais hardcore, désolé d’écorcher une légende mais Obituary peut être assez médiocre, de « Back From The Dead ». Les titres « Download » ou « Threatening Skies » par exemple, passe bien en live mais sont quand même de facture très moyenne et sans intérêt sur disque.

En tout cas, ce n'est pas le cas sur ce redoutable live. Les cotés hardcores qui sonnent creux sur le dernier album studio passent plutôt pas mal (toujours "Download" ou "Threatening Skies"). Enregistré à Boston en septembre 97 vers la fin de la tournée "Back From The Dead" les 16 titres ne vous laissent aucuns répits. Dès "Download", on retrouve le son si particulier de Trevor Peres (virez tous les médiums de votre gratte et de votre ampli et utilisez une tête JCM 900) que j'adore par son coté doomy. John Tardy est super en forme et son frère très précis à la batterie.

Si vous ne connaissez pas Obituary :
1/ Honte sur vous, même si ce groupe n’est pas l’ultime groupe de death !
2/ procurez-vous ce live et dites moi si vous restez insensible aux premiers accords de "Cause Of Death", à "Dying" et sa partie doom, à "Back From The Dead" dont les premiers accords me résonnent toujours dans la tête, tellement c'est puissant, depuis que je les ai vu sur cette tournée le 8 mai 97.

Franchement Obituary en live c'est terrassant, on passe un super bon moment et on en redemande. Ce concert était vraiment bien (3 fois plus de stage divers sur scène que de ziquos, échange de gros spliff avec Franck Watkins eh eh eh) et le groupe à l'air dans la même forme sur ce live. On peut toujours faire la fine bouche sur la track list (où sont "The End Complete", "Rotting Ways", "Find The Arise"...) et le fait que Allen West n’assure pas les parties de James Murphy mais ce seraient de biens mauvaises excuses pour ne pas acquérir ce live. Les nouveaux fans de DM à la Crypto, Dying Fetus & Cie et les fans de brutal pilonnage à la Deeds Of Flemme n'y trouveront peut être pas leur compte mais qu'ils essaient car je fais le pari qu'ils adoreront quelques titres de ce groupe bien direct et terrassant...

Un dernier mot sur la reformation. Soyons clair Obituary n’a plus rien à apporter, et ne le fait plus de toute façon depuis longtemps, au death depuis leurs 2 premiers albums. Il serait tentant d’éjaculer au plafond en saluant ce come back mais, à part le plaisir réel de les voir en live, cela relève de la nostalgie pur et simple. Ce que j’ai pu entendre du prochain album est certes du pur Obituary mais pas du meilleur cru. Je pense que cela sonne malheureusement daté, facile et qu’Obituary n’honore pas ses premiers releases. Et de toute façon le style ayant tellement peu bougé :
- mieux vaut taper dans ce live pour se faire une idée
- quel intérêt pour Obituary de réecrire les mêmes titres et pour nous d’écouter un groupe se copiant lui même.

Vous l’aurez compris, j’émets donc des doutes sur les nouvelles compos mais si vous pouvez voir un show allez-y !