NOVEMBER NÖVELET - From Heaven On Earth - 1999 ( Galakthorrö )

Tracklisting:
1.Entry
2.Shouts of joy
3.Andacht
4.Misanthropy
5.When the world is white
6.Fear
7.She was young
8.Mountains
9.Useless
10.You are mine
11.Go end there

16.5/20

Une sortie bien différente de celles auxquelles nous avez habitué Mr&Mrs Arafna au sein de l’ignoble ensemble industriel ultra agressif et misanthropique qu’est HAUS ARAFNA. En ressortant du placard ce projet (un 7’’ était déjà sorti en 1994 je crois), les Arafna surprennent. On a affaire à ce que je qualifierai, in my humble opinion, d’une sorte de « trip-hop industriel ». Si certaines similarités sont présentes dans les beats et le goûts des sons oscillants, contrairement à Haus Arafna, la musique est calme, apaisante. Pour autant, toutes les sonorités utilisées sont plutôt sinistres/tristes et on se promène avec une impression paradoxale de calme et de malaise au gré des échos et bruits inclus dans les morceaux.

Les titres sont quasi-tous agencés autour de petites mélodies analogiques, entêtantes, hivernales et désabusées, parfois rehaussé d’une voix masculine ou féminine, les deux dénués d’émotions. On pense un peu à du trip hop sur le mélancolique « Shouts Of Joy » et son orgue « délavé ». Idem sur « When The World Was White » et « Fear ». Le mix industriel/trip hop saute aux oreilles sur l’excellent “She Was Young”. L’industriel ressort plus sur les oscillations/distorsions de « Andacht » ou sur le rythme de fond genre pilonnage de « Mysanthropy ». On distingue presque 3 ou 4 séquences de « mood » différents : l’ouverture et « shouts of joy » dans un registre presque naïf, l’industriel avec oscillations, distorsions, crépitements sur les titres 3 et 4, puis mélange très réussi des deux jusqu’à un final malsain du à la juxtaposition d’un sample de chant un peu à la crooner et d’une musique lancinante au bord de sonner faux.

Cette musique ferait une bonne bo à un film noir et blanc à l’image délavée et écornée, sautant légèrement, au hasard des dégradations que le temps aurait effectué. Un album très réussi et plus que recommandable où la misanthropie va plus loin que la violence. Sur un plan plus pratique, je vous conseille de vous fournir chez les Lillois de Nuit et Brouillard (http://www.nuitetbrouillard.net) ou peut être directement chez Galakthorrö (http://www.galakthorroe.de/german/index.htm) attention les courts extraits mp3 ne mettent pas en valeur ce très bon album).