MORPHEUS DESCENDS - Ritual of Infinity - 1992 ( JL America/ Extreem Music )

Track Listing :

1. The Way of All Flesh
2. Corpse Under Glass
3. Immortal Coil
4. Trephanation
5. Proclaimed Creator
6. Accelered Decrepitude
7. Submerged in Adipocere
8. Enthralled to Serve
9. Ritual of Infinity

06/20

Chouette, encore une réedition d’un vieux groupe death n’ayant jamais percé et encore chez Extreem Music (qui réedite aussi Revenant). Là encore, si on lit 2 ou 3 trucs, nous serions ici en présence d'un groupe culte. Formé en octobre 90 à NY, le groupe est parait-il, à l'origine du style death NY (Suffocation/CC). Sporadiquement, le nom de Morpheus Descends revient, cité par les connoisseurs, les farouches défenseurs du death old school ou de jeunes abrutis en quête d’une identité de trve dandy métalleux du web, capables de répondre à la manière d’un candidat d’un hypothétique jeu de variété sur le metal, à 10 topics de liste sur les bô webzines qui eux font bouger la scène.

Suite à la news de la réedition, j’ai fouillé dans mes vieux sacs poubelles 50 litres remplis de cassettes pour exhumer le truc, pas mal de poussière, et rhhhoooo tiens une démo de Autopsy et rerrrhoooo tiens, une démo de My Dying Bride…et rhaaaa schwiiinnngggg (bruit de tension soudaine). J'ai donc retrouvé une vieille tape et c'est motivé, en bon fan de death début 90’s, que je l'ai écouté...et là oups, aïe, sboum, débandaison instantanée, bah j’aurais mieux fait de me faire les démos de Revenant car quelle déception! On m’aurait menti ! On avait pourtant brandi les mots cultes et influents et c’est même pas pittoresque...que s’est-il donc passé ?

Après réflexion, je me dis que certains albums sont cultes parce qu'à leur sortie ils présentaient de la nouveauté et avaient permis par la suite à d'autres groupes de s'engouffrer dans une brèche ou au moins d'enrichir le style. Dans le meilleur des cas ces albums restent immortels (Terrorizer), dans d'autres cas, ils se font surpasser par d'autres et ne présentent plus qu'un intérêt pour le collectionneur émérite et au regard de l’histoire (certains foutent même Leprosy de Death dans cette case ! je m’étouffe à chaque fois qu’on me dit ça).

Est-ce qui se serait passé pour cet album ? La production est bof, même pour l’époque, le style déjà entendu milles fois, les zicos pas mortels pour un sous, ça manque grave de dynamique. On lorgne ici vers un death/thrash old school avec beaucoup de power chords, quelques accélérations ne dépassant pas le mid-tempo et pas mal de changements de riffs, tous bien vite oublié. Bref à l'écoute de cet album, Morphée est effectivement descendue me prendre dans ses bras (c'est mauvais je sais...). Cela fait parfois un peu penser à Incantation en moins brutal, moins guttural et plus emmerdant ce qui est un bel exploit si on se réfère aux derniers Incantation. On pense aussi à Suffocation en plus lent dans ses plans les plus simples.

Bon à un moment j'ai songé à mettre une note un peu meilleure car c'est culte, information à prendre avec des pincettes, des gants ignifugés, une combinaison d’intervention en réacteur nucléaire. Après tout, c’est un peu du Suffocation en plus let et primaire. Puis je me suis dis qu’après tout j'avais trouvé ça chiant comme tout, bref culte peut être mais complètement à chié maintenant. Par ailleurs, j'ai un sérieux doute, vous l’aurez compris, sur le coté culte et influent de ce cd. En effet Morpheus Descends s'est formé en 90, or à peine un an plus tard, Suffocation sort son "Human Waste", très décapant, brutal, technique, rapide et petite bible du brutal death, bref la grande classe. Ajoutons à cela qu'en 92, CC avait sorti 3 albums, Morbid Angel 2,le style suédois était déjà apparu depuis une paye etc etc...donc je m'interroge vraiment sur la raison pour laquelle on les donne comme un groupe culte qui a fortement influencé la scène...peut être une rumeur lancée par le groupe lui même ? Non, vraiment, je ne vois pas. Cette étape avant Suffocation est pour moi inutile. Un album très dispensable et je pense que c'était déjà le cas à sa sortie. Si vous êtes toxicos nostalgiques du thrash/death tel qu'on le pratiquait à la fin des 80's ce disque a peut être un intérêt et encore...j'en doute…coupée à 99% à la lessive cette dope...en tout cas ne vous faites pas avoir ! Quant à moi je retourne à mes sacs poubelles maintenant plus léger d’une cassette en me disant que pour une fois pochette et contenu sont en parfaite harmonie : caca ! La réedition comprend un ep de 91, Adipocere, je ne le connais pas et ça m’intéresse pas...déjà perdu assez de temps !