MORBOSIDAD - Cojete a Dios por el Culo - 2004 ( Evil Morgue )

Track listing :

Side Bestial
1. Cadaver decompuesto en la cruz
2.Sangriento sacrificio cristiano
3.Infierno immortal
4.Pacto satanico
5.Mata en el nombre de Satanas
6. Ritual en el pentagrama
7.Altar de sangre negra
Side Morboso
8. Cojete a dios por el culo
9. Bestia del averno
10.Murto en mi propia sangre
11. Bastardo hijo del cielo
12. Salomon's gate
13. Outro

13/20

Pppfffff fatiguéééé….sais pas ce que j’ai…ça doit être l’hiver…crevé tout le temps...saleté de boulot qui me bouffe le peu d’énergie que j’ai. Crevé je vous dis…devant ma pile de cd tiens ...Qu’écouter ? tiens un petit « Obscura » de Gorguts…nnnaaaannn pas les neurones pour ça...pas envie de réfléchir…un nouveau cd ? non..pas envie de me concentrer...que faire ?

La solution les chicanos de Morbosidad me la tendent sur un plateau. Dans la lignée du culte Blasphemy, Beherit, des Bestial Warlust et autres Thornspawn, Morbo pratique un pur war metal (bbbbrr j’ai peur) sans concession et accessoirement sans originalité…ils sont aussi fins et raffinés que le serait une caverne face à une façade de la Renaissance, une peinture rupestre face à Michel Ange et ce que ce soit dans la musique, dans les lyrics, vomis en Mexicains ce qui n’est pas sans effet, du genre «encule dieu dans le cul », ou avec la cover, vieux dessin à la main illustrant le propos.

Le son est étouffant comme il faut pour pouvoir capter la trame des riffs et garder du gras crado, indispensable pour avoir de l’impact. La claire claque bien et on évite un mix trop en avant dans les blasts qui aurait rendu le tout horripilant…coté voix un léger effet émétique rehausse la prestation sauvage de Tomas Stench plus death que black heureusement pour moi. Ce qui est marrant c’est que c’est produit par un mec de Carcass...euh pardon, je suis fatigué je vous dit…le producteur joue dans Impaled, autre formation brillant par son originalité si vous voyez ce que je veux dire.

Que dire donc, plutôt rapide et écrasant, ce cd est un tribute..tient un riff à la Sodom, tiens du Bestial Warlust oooohhhh du Blapshemy….13 titres comme par hasard, une cover bien dans l’esprit de Beherit…une ambiance de folie sur « Pacto Satanico » et son intro à la basse ronflante, du pilonnage dans les règles de l’art, une ambiance punk et barbare.. Que peu apporter un groupe dans ce style ? Qu’attend t’on de lui ? Je vais vous le dire : de la fraîcheur dans l’interprétation, de la conviction, de l’honnêteté. Et de ce coté là on est servi d’ou cette chronique.

Bref un « honnête » cd de metal brutal satanique à souhait que les fans de Blasphemy adoreront. Fans dont je soupçonne de ne pas être contre ce manque d’originalité presque atterrant que seul ce style pardonne. Apres tout le war metal c’est du war metal bordel…une claque dans la gueule une claque dans la gueule, une heineken une heineken…après qu’il soit sorti ou non, n’eut strictement rien changé du tout à ma vie ou à la musique…un bon vieux « Blood And valour » aurait suffit à mon cerveau fatigué… je préfère les hargneux Australiens.