MORBID ANGEL - Gateways to annihilation - 2000 ( Earache )

Tracklisting:

1. Kawazu
2. Summoning Redemption
3. Ageless Still I Am
4. He Who Sleeps
5. To The Victor The Spoils
6. At One With Nothing
7. Opening Of The Gates
8. Secured Limitations
9. Awakening
10. I
11. God Of The Forsaken

18/20

On avait comparé FFF à ‘Altars’, c’est donc fort logiquement que ‘Gateways’ est confronté à ‘Blessed’. Que tous ces journaleux et leurs suiveurs se le disent, ‘Gateways’ n’avait rien à voir avec ‘Blessed’. Morbid Angel transforme complètement son style et travaille désormais sur des harmonies très dark et un son à la fois plus linéaire et plus dense. La batterie n’a jamais sonné aussi clinique, tandis que les rythmiques bavent en abusant du trémolo picking. Dommage, quand on repense à la foisonnante variété qu’on pouvait entendre sur les deux premiers albums. Mais le groupe se fixe ici des objectifs différents, car tout le propos de cet album est dans l’ambiance qui s’en dégage. Et impossible de ne pas reconnaître qu’elle est très réussie. Des atmosphères jamais entendues avant, rehaussées par des solos parfois approximatifs techniquement mais tellement expressifs, comme sur ‘Secured Limitations’ (sûrement le meilleur morceau). Les polyrythmies et la façon dont les guitares se superposent sont inédites. Autre bon point, le chant est en net progrès. ‘Gateways’ est un skeud très mystique, qui prétend toucher aux fondements même de l’existence et de la pensée…un concept profond et ambitieux qui demande de l’attention, mais qui procure un vrai pied une fois qu’on parvient à oublier toute la merde qui nous entoure. HIGHER.