LORD BELIAL - The Seal of Belial - 2004 ( Regain Records )

Tracklisting:
1 -Prolusio; Acies Sigillum (Intro)
2 -Sons Of Belial
3 -Chariot Of Fire
4 -Abysmal Hate
5 -Legio Inferi
6 -Mark Of The Beast
7 -Armageddon Revelation
8 -Scythe Of Death

8.5/20

Lord Belial est un groupe Suédois qui pratique, en 2004, un Black Metal très propre, lisse et mélodique. Un black metal facile à ingurgiter, facile à retenir, vite consommé, vite oublié. Tous les morceaux fonctionnent sur des structures simples, peu pertinentes et sont portés par un mid tempo reposant, voire anesthésiant, qui permet à cette nouvelle offrande musicale de tourner sans gêner et il faudra dix bonnes minutes de silence après que la galette ait cessé de tourner dans votre platine énervée pour vous rendre compte que l'album est terminé. "The Seal Of Belial" est un skeud qui s'entend, qui ne s'écoute pas, en effet si vous tentez une audition attentive de l'album vous n'y trouverez rien qui puisse satisfaire votre soif de sensations nouvelles. Tout est ici présent pour satisfaire l'amateur d'extrême en conserve, la guitare acoustique sur quelques plans, la voix féminine sur d'autres, des vocaux menaçants juste comme il faut et affligeants de banalité, le break joli pour la mélancolie, les solos typés heavy metal sensés apporter la touche épique à l'album, et les quelques notes de synthé pour donner un peu de profondeur au tout.

Les riffs sont "Suédois", donc plutôt mélodiques et sont également déjà connus de nos services donc plutôt périmés. Evidemment le groupe depuis le temps connaît son sujet qui, même s'il n'est pas passionnant, est exécuté avec le sérieux d'un combo très "professionnel" qui enregistre son disque comme mon boulanger fait cuire ses baguettes, c'est bien fait, le travail est consciencieux mais on connaît déjà et l'on ne s'extasie plus. Evidemment la production est aux petits oignons, c'est propre, c'est clair, ça ne bave pas, tout est sous contrôle et là non plus aucun risque n'est pris; avec un son passe partout…on passe partout !!

"The Seal Of Belial" est donc l'un des 150 nouveaux produits que proposera ce mois ci l'industrie du disque étiquetée "extrême – rayon black metal" qui ne décevra pas l'auditeur peu exigeant car il saura exactement où il met les pieds tant tout est parfaitement mis en place et désespérément prévisible. Il s'en contentera pendant quelques jours en attendant que sorte des chaînes de montage la prochaine galette insipide qu'il ingurgitera avec autant de plaisir qu'un fan de la Starac' qui guette avec impatience l'arrivée de la nouvelle idole de ses trois prochains mois. Ce black metal devient de la pop saturée !