INHUME - Decomposing from inside - 2000 ( Bones Brigade )

Tracklisting :

1. Gargling guts
2. Squirming parasites
3. Human fucking guinea-pig
4. Schizophrenic pulp
5. Unforeseen annihilation
6. Forbidden hunger
7. Airplane crash
8. Splenetic views
9. Blood, sperm, shit
10. Tiamat
11. Meatcleaver
12. Tumorhead
13. Fout months below
14. Inescapable destiny
15. Regressive progression
16. The missing limb
17. Dead man walking
18. Destructive impulse
19. Invisible death

13.5/20

Formé en 94 et après 2 démos et un split avec BLOOD, INHUME a sorti son premier album, reprenant les mêmes titres, en 2000, chez Bones Brigade. Forcément donc, ils font du grindcore avec une touche death : guitares accordées super bas, basse saturée, growls (sans effets) avec de temps en temps des cris haut perchés. Ce n'est cependant pas du pur grind puisqu'ils savent ralentir le tempo pour lâcher des passages brutaux death ou des plans un peu plus crust le tout toujours avec ce son un peu gras. 19 titres en 34 min y qu'à compter : Inhume sait structurer une chanson pour aller jusqu'aux 3 minutes...pour autant, rassurez-vous, vous trouverez toujours des bombes grind de 1 min...Globalement l'album est quand même plus rapide qu'autre chose...et toujours bien brutal dans ta face.

Nos amis hollandais se sont occupés de tout pour cet album : enregistrement (dans leur salle de repet), mix, cover...au final c'est bien meilleur que beaucoup de prod en studio...Le résultat est pro, efficace et surpasse pas mal de groupes du cru...les amateurs apprécieront. Pour un groupe de grind c'est bien produit tout en gardant un coté crassouille...le son ne gâche donc rien, bien au contraire. Ca ajoute au coté naturel et gnaqueux de l’ensemble; pas d’effet, pas d’esbrouffe avec Inhume.

Bon la lecture de ces 2 premiers paragraphes dignes du manuel « les chroniques de metal pour les nulles » vous fait bien sentir aussi la grande originalité de Inhume (et de ma chronique).

Que dire donc ? bah moi j’aime bien le gras des guitares caverneuses, la saturation de la basse, les 2 vocalistes se doublonnant un peu, et je trouve que les parties plus lentes font mouches, injectant un bon groove infecte avec une touche parfois mosh, parfois crust ou death. Mais là encore je ne défendrais pas le disque puisqu’il n’apporte absolument rien, et reste très linéaire, quoique les passages lents donnent de l’air. Tout ce que je dis c’est que : bon son compact, bon sens du grind/death, intensité réelle et bonne motivation pour en découdre. Après ils auraient pu virer 3, 4 ou 5 titres non qu’ils y en aient de mauvais mais certains sont quelconques. Je pense que le live reste quand même la force de ce genre de musique, et il paraît, je ne l’ai pas vu de mes yeux, que le groupe excelle dans ce de domaine. De plus, je pense que ceux qui connaissent déjà le 2eme album (« In For The Kill » 2003), à moins d’être fan de folie n’ont aucun intérêt à choper celui là car c’est le même style quoique, ce premier album fait plus dans la lourdeur. Personnellement, le second ne m’a pas emballé, j’ai écouté 4/5 titres vite fait et rien que le son, plus propre et moins massif m’a déçu par rapport au premier. Après coté composition c’est la même sauce, sympa mais bon, de là à choper 2 fois le même album sûrement pas. Une chronique courte donc suffira…un disque honnête que je sors de temps en temps quand je suis en quête de furia blastante, grassouille et tonitruante !