Infamy - The blood shall flow - 1998 (Qabalah prod)

Tracklisting:
1. The Maggots Are In Me
2. Bodily Disemboulment
3. Onslaught Of Carnage
4. Cranial Implosion
5. Putrid Infestation
6. Salem's Burning
7. Mass Cremation
8. Lacerated
9. The Blood Shall Flow
10. Cryptobiosis

8/20

Impressionné par l’excellent « Gods of creation... » de Coffin Texts, chroniqué par ailleurs dans ces pages, j’avais décidé de creuser un peu la petite scène death locale californienne (Engrave etc) en commençant par Infamy, puisque Bob Cardenas, bassiste vocaliste de Coffin Texts, y a officié un temps en remplacement du précédent, décédé pendant le pressing de cet album. Depuis le dernier vocaliste est lui aussi mort recemment... voilà pour la séquence Paris Match. Ce sont surtout les quelques reviews que j’avais lu sur leur promo 2001 « rape grind and pillage » qui m’avaient décidé à passer le pas.

Le début des hostilités m’a bien botté, un son bien saturé mais crassouille avec un petit coté sulfureux. Le type de saturation généreuse qu’on ne retrouve plus de nos jours ma bonne dame. Des vieux micro soli option "n’importe quoi avec mon floyd", un groove certain... « Onlsaugth of hate » un peu doomy et avec ce groove infect que peut avoir le death mid tempo est pas mal. Un death des familles, ancré dans le début des 90’s/fin 80's, un coté Bolt Thrower sans les chorus, un aspect primaire et les quelques soli maladifs s’arrachant du marasme des guitares, des parties grind old school... ça sentait bon la boucherie à l’ancienne tout ça.

Malheureusement, ce « Blood shall flow » fait pschitt au bout de quelques titres. Ca finit par gonfler, beaucoup de riffs moyens, une linéarité certaine, un recours fréquents au même type de phrasés et de rythmiques... bref si l’attitude est là l’inspiration non. Je me rappelle pourquoi au début du 90’s je finissais par saturer tant ce type de prod était présente. Bref ne pas tomber dans le paneau que sous pretexte que ne se faisant plus trop de nos jours (encore que y a un gros revival oldschool plus ou moins bon) ça mérite d’y griller de son temps. L’argument suivant est aussi à jeter : ce serait un des meilleurs groupes death old school de Californie..ça me fait une belle jambe... le meilleur des mauvais (j’exagere y a deathevokation qu’est sympa).

Une bonne attitude, quelques bons plans mais au final tout ceci est globalement médiocre pour ma plus grande déception. Un mini cd ou un split avec 4/5 titres aurait suffit et plus fait son effet.