IMPALED - Mondo Medicale - 2002 ( Deathvomit Records )

Tracklisting:
1. The Hippocritic Oath
2. Dead Inside
3. Raise the Stakes
4. Operating Theatre
5. Choke On It
6. We Belong Dead
7. The Worms Crawl In
8. To Die For
9. Rest In Fæces
10. Carpe Mortem

16/20

Suite aux précèdentes covers bien cradasses, il était légitime d'attendre de la part des 4 californiens un visuel du même accabit. On est donc comblés avec cette pochette qui, même si elle n'est pas dénuée d'un certain humour ( si, si! ) a tout de même accomplie la prouesse d'être bannie dans 84 pays. Enfin, c'est eux qui le disent, personne n'ira vérifier d'un autre côté, le fait est que le label semble en faire un argument publicitaire...
Le livret est équivoque, le visuel médicalogore (?) ne laisse aucun doute quant à son inspiration ( je le dis ? ), et la seule différence viendrait des titres des morceaux, plus courts que les interminables terminologies legisto-chirurgicale (??) auxquelles nous avait habitué CARCASS ( bon voilà je l’ai dis…). Car musicalement, ce n'est pas une révélation : IMPALED fait dans le Death Old School avec une grosse, très grosse, ENORME influence des Carcass de la grande époque.
Le CD qui compte 10 titres commence sur une intro de 2 minutes qui, pour ma part, m'a fait craindre pour la suite des évènements, à l'écoutes de ces quelques samples qui semblent être à la mode sur plusieurs récentes galettes Death/Grind, polluantes à mon goût de par leurs utilisations abusives. Mais heureusement IMPALED a su utiliser cet élément avec parcimonie. Ouf... Le label semble avoir mis le paquet, car niveau prod, c'est sincèrement proche de la perfection. Un bon gros son bien puissant, dynamique et ..."chirurgicale" à la fois, vraiment très pro et très agréable, voire "confortable" à l'oreille. Un bonheur. 10 titres donc dans la pure veine de Carcass, on pourrait situer le style entre la furie de "Symphonies of Sickness" et les compos carrées de "Necroticism...", les petites imperfections de productions de l'époque en moins, le tout joué par des zicos incontestablement doués, qui ont considérablement évolués depuis le 1er release "The Dead Shall Dead Remains", surtout au niveau du batteur qui se fait plus varié, et des solis de grattes qui font inévitablement penser, même par leur sonorité à ceux de Bill Steer époque "Necroticism...".
Tout est réunis pour passer un bon moment, on est loin des démonstrations de brutalités gratuites inhérentes à bon nombre de groupes US. Ca blast, certes, mais aux moment opportuns, et les rythmiques se veulent variées pour être méchamment accrocheuses. Pour les vocaux, on se paye le luxe de 3 voix différentes, le grunt à la Steer, le cri à la Walker, triplés d'un growling plus travaillé dans les effets.
Il est clair que ce CD ne révolutionne en aucun cas le Death Metal et beaucoup diront que l'influence Carcassienne est trop présente. Cependant l’écoute de ce CD est un putain de plaisir, les écoutes se suivent et se répètent sans lassitude aucune et deux ans après il revient régulièrement me nettoyer les esgourdes… et ce privilège n’est pas accordé à un simple clône de Carcass… Carcassien OK mais pas seulement, l’inspiration des zicos est évidente et omniprésente. A l’heure où j’écris ces lignes le site officiel vient d’être relooké (http://www.impaled.info) et annonce la sortie de « Death After Life » pour 2005… à suivre.