IMMORTAL - At the Heart of Winter - 1999 ( Osmose )

Tracklisting:

1.Withstand The Fall Of Time
2.Solarfall
3.Tragedies Blows At Horizon
4.Where Dark And Light Don't Differ
5.At The Heart Of Winter
6.Years Of Silent Sorrow

9/20

J’ai toujours détesté Immortal. C’est justement pour ça qu’il m’est difficile de casser cet album sans nuance. Car en dépit de ses (trop) nombreux aspects irritants, cet album qui les fit exploser dans l’Hexagone n’est finalement pas si mauvais. On se souvient avec un sourire ou une grimace de mépris, c’est selon, des trop fameux clips de ‘Blashyrk’ (Battle in the North) ou ‘Grim and Frostbitten Kingdoms’ (quel titre ignoble au passage, extrait de Blizzard Beasts). Des morceaux d’une rare pauvreté, dignes représentants des albums dont ils sont extraits. Hé bien en comparaison, les titres de At The Heart…sont nettement plus développés. Le point fort de ce skeud est sans conteste les bonnes ambiances qui s’en dégagent : le seul talent que possédait Immortal était vraisemblablement de pouvoir composer des parties bien atmosphériques sans avoir recours aux claviers. Niveau riffs, c’est souvent relativement inspiré, avec une bonne basse puissante en appui rythmique et une batterie bien carrée. Finalement proche d’un Bathory en milieu de carrière. Les ambiances épiques se succèdent au gré de longs morceaux dépassant allègrement les 6 minutes. Et on préfère largement les parties instrumentales qui sont, je dois l’avouer, réussies. Le seul vrai problème finalement, c’est encore et toujours Abbath. Même s’il se mettait à prendre du LSD pour stimuler sa pauvre créativité et nous sortait des morceaux terribles dignes des premiers Emperor ou Morbid Angel, son personnage et sa voix niqueraient tout dès qu’il ouvrirait la gueule. Et là, rien à faire. Sa voix m’est absolument insupportable. Sans puissance, sans variété, sans timbre, sans rien. Et dire qu’il a réussi à faire des émules (Nehemah en tête) !!! Quant au côté visuel du bonhomme, ça se passe de commentaires et tout le monde connaît. Il était déjà plus que ridicule à mi parcours, ça a encore empiré par la suite jusqu’à en devenir totalement pathétique (vous vous souvenez des dernières couvertures de Metallian avant le split du groupe ?). Vous me direz que ce qui compte c’est la musique. Soit, mais quand on met autant son image visuelle en avant qu’Immortal, PUTAIN DE MERDE ON N’A PAS LE DROIT D’AVOIR L’AIR AUSSI CON !!!! voilà ça y est je m’énerve encore sur ce groupe de bouffons. Heureusement qu’ils ont disparu de la circulation, ça m’aura évité un infarctus avant l’âge.