HOLY MOSES - Terminal Terror - 1991 ( West Virginia )

Tracklisting:
1. Intro
2. Nothing for my mum
3. Two sides terror
4. Theotocy (terminal terror)
5. Creation of violation
6. Pool of blood
7. Distress and death
8. Adult machine
9. Malicious race
10. Tradition of fatality

16.5/20

Il y a fort à parier qu'aucun d'entre vous ne connais le nom d'Holy Moses. Il va falloir réviser vos classiques car ce groupe fut un des précurseurs du thrash allemand. Formé en 1980, le groupe a commencé à faire parler de lui grâce à 3 démos cultes (81,84 et 85). Un des faits notables du groupe est la présence d'une chanteuse (beugleuse parait plus adapté) : Sabina Classen. On peut aussi noter que ce fut un des premiers groupes à tourner en Allemagne de l'Est à l'époque de la Stasi, quand il était impossible d'y aller faire du simple tourisme. En 86, année du Reign In Blood, Holy Moses sort son premier album ("Queen Of Siam"), presque aussi classique et incontournable que les premiers Sodom. Suit "Finished With The Dogs" en 87 et "The New Machine Of Liechtenstein" (89), considéré par les fans comme la grande heure du groupe. Pourtant, pour moi, le summum est atteint sur ce "Terminal Terror" sorti en 91. En plein boom death, sortie de Arise de Sepultura etc, ce disque est injustement passé inaperçu (sauf par Louis Bourgade). Franchement à l'époque je l'ai écouté des tonnes de fois, il surpassait à mes yeux Arise (je n'ai jamais compris ce que les gens trouvaient à cet album froid) et tournait quasiment autant dans ma platine que le fabuleux double live de Slayer "Decade Of Agression".

Vous l'aurez compris on parle de thrash. Ca démarre super fort avec "Nothing For My Mum" : un riff thrash super véloce avec son de gratte tronçonneuse le tout avec effet comme si cela sortait d'une radio donc pas de basse...par dessus un dialogue puis BAM... gros son énorme, grattes doublées pour ce riff assassin. Le son est vraiment très bon, reste d'actualité et tient la route avec les prod d'aujourd'hui. Cette prod splendide est du au frère de Sabina, Andy, depuis producteur, qui fut aussi guitariste du groupe.

Suit "Two Sides Terror" et son riff bien thrash. Franchement je ne sais pas trop quoi dire tant ce disque est bon et thrash. Les titres sont bien dynamiques et les alternances speed/mid tempo très efficaces. Sur les solis rien à redire, ça colle à l'ensemble sans m'emmerder, ce qui est rare, le moins du monde. La section rythmique est carré (avec ancien batteur de Sodom). Ce disque est truffé de super riff (intro de "terminal terror" et la super accélaration du milieu et plein d'autres). Andy pousse aussi la chansonnette (sur "terminal terror" encore) ce qui apporte un peu de variété.

Il se dégage aussi de ce disque une ambiance un peu malsaine, oppressante (par exemple l'intro de "Creation Of Violation" et de "Pool Of Blood")...une grande homogénéité, très peu de temps morts...je pourrais continuer comme ça très longtemps mais ce disque est vraiment un bon moment de thrash et je veillerais à le faire tourner...En effet, sorti sur le label de Sabina, pas mal d'albums du groupe sont introuvables (et les trouvables ne sont pas forcément les meilleurs). Par contre force est de reconnaître qu'en 2ème partie les morceaux s'essoufflent un peu, les trois derniers titres étant vraiment moyens.

Pour revenir à Holy Moses en général, ce groupe n'a pas percé à cause d'un enchaînement d'albums de qualité trop irrégulière (comme Exodus par exemple) et des changements de line-up, autour du coeur de la fratrie Classen, trop fréquents. L'album suivant, par exemple, "Reborn Dogs" en 92, si il démarre avec un titre super bourrin et géniale ("Clash My Soul" à se procurer), n'en reste pas moins vraiment moyen et à effacer des mémoires. L'album précédant "Terminal Terror" n'a pas su capitaliser sur la qualité et le succès de "The New Machine...". Ce groupe peut donc être considéré comme parmi les premiers chronologiquement mais seconde zone niveau qualité...ce qui n'empêche pas "Terminal Terror" d'être une tuerie. Un des problèmes du groupe fut aussi les ennuis de cordes vocales de Sabina qui, comme John Tardy, fut obliger de la mettre en veilleuse un temps pour enfin changer un peu de style. Suite à cet album, le split. Un retour sous forme de compil et un mauvais album ("No Matter What's The Cause" du HC à la DRI peu inspiré), avec Dan Lilker à la basse. Andy Classen se dévoue ensuite entièrement à la prod et Sabina fonde un groupe plus orienté metal, Temple Of The Absurd, qui ne sortira pas (heureusement) des frontières allemandes. En 2001, le groupe se reforme et sort un Mini "Master Of Disaster" puis un album « Disorder Of The Order ». Je ne sais pas trop comment il sonne mais tout ce que je sais, c'est que Holy Moses fut un des premiers représentants du thrash en Europe, composa des titres d'anthologie et contribua à apporter au thrash ses lettres de noblesse avec TERMINAL TERROR...