FLESHGRIND - Destined for Defilement - 1999 ( Pavement )

Tracklisting:

Sans importance...

3/20

Bon…va pas falloir me faire chier je vous préviens. C’est dans un bac d’occase que j’ai trouvé ce truc dont j’avais vaguement entendu parlé en bien par un de ces mecs qui achète tout ce qui sort en brutal death metal, a le sens critique d’une huître, et sans doute une mémoire de poule si j’en juge par sa propension à écouter des groupes qui jouent tous la même chose.

Nous voici en présence d’un groupe de brutal death US (il fait beau aujourd’hui non ?), dont on avait un peu parlé à l’époque car en 1999 la scène était certes bondée mais pas encore sur saturée. Résultat, de la chro élogieuse, du « waou...ultimate in your face broootal death metal in the vein of Suffocation » ou alors « relentless blasting and sick parts growled to blow your head ».

Bas les masques : voici une fois de plus encore un groupe pas original pour un sou, qui a peut être été bien placé, encore que j’en doute, dans la course à la vitesse et à la bêtise « uniformisante » qui règne dans le brutal death. On en arrive à des âneries de sous style injustifié, pare exemple le TXDM, 100% basés sur du vent. Avec une telle approche ce qui est prévisible c’est qu’on est vite surclassé. Un mois après un groupe plus rapide ou plus brutal est sorti reléguant les autres aux oubliettes. Bref ces jeunes gens semblent confondre musique et recherche de performance sportive. Brutal mes couilles…méga chiant oui ! Entendu des tonnes de fois aussi.

Vous noterez que je n’ai pas touché mot de la musique...bah ça tombe bien je ne compte pas le faire ! De toute façon il n’y a rien à dire ! A l’instar des groupes qui se pompent entre eux et pompent Suffocation, je pourrais copier coller ici des extraits de chroniques de n’importe quels groupes lambda de brutal death. Vous connaissez Effigy Of The Forgotten ? Bon bah « Destined For Defilement » est une mauvaise pompe, pas super exécutée, sorti 8 ans après…les oubliettes sont donc largement suffisantes pour ce disque et pour tous ceux du cru, soit 99% des sorties de la scène brutal death. Le batteur blaste pas top, le growler n’est ni meilleur ni moins bon que les growlers jouant dans les 3500 autres groupes de brutal death qui infestent la planète, les riffs sont ultra bateau etc etc. Ils ne peuvent même pas se planquer derrière un pauvre : « oui mais c’est technique » ou un truc du style « avant pas un batteur ne dépassait x bpm mais lui il fait x+ epsilon ça nique tout ! ».

Le seul truc qui sauve l’affaire c’est la rigolade que je me suis payé en lisant les lyrics de « Rape Culture » : en gros ça se passe dans la forêt amazonienne, chez la tribu des Fornicateurs, notez bien le F majuscule. Comme leur nom l’indique ils sont plutôt portés sur la chose. Les vieux enculent les jeunes, et réciproquement et ils baisent tous toute la journée…le meilleur couplet est celui ci :

Brutally raped by your best friend
Ambushed by behind, the bastard
What can you do its tradition?
Beat and gang raped by four others
Taking turns while they're laughing
But you know their days are coming

Ton pote t’encule surprise mais c’est normal c’est la tradition dans la tribu…mais il perd rien pour attendre car toi aussi un jour pour te venger tu vas te cacher derrière un arbre pour l’enculer à son insu...c’est t’y pas mortel de la bebon trop brootal ça…c’est brootal mais goleri en même temps non ?

Alors j’en entends gueuler jusqu’ici : « oui euuuhhh ça sert à rien de chroniquer quand on aime pas le style ». A ces intellectuels je répondrais 2 choses :

1/ moi y en a adorer Suffocation…j’aime même le 1er Pyrexia, ces gros pompeurs. Certains titres de Deeds OF Flemme sont loin de me laisser indifférent, Disgorge m’a impressionné avec « ConsumeThe Forsaken ». Severe Torture c’est sympatoche, Je dois bosser Origin etc etc etc. Bref je ne suis pas sectaire mais juste sélectif.

2/ si on donne à chroniquer du brutal death à un neuneu qui n’écoute que ça, cela ne sert à rien ! On aura droit à un beau « c’est génial allez-y ». Un non « fan abruti » au contraire en donnant son avis pourra peut être éclairer sur la vraie qualité du fait de sa plus grande exigence !

Bref Fleshgrind est encore un groupe de potes fan de brutal death qui, au lieu de jouer de la musique, eussent mieux fait de nous épargner et de passer leur temps libre à….s’enculer entre eux…par exemple.