FLESHCRAWL - Impurity - 1994 ( Black Mark Productions )

Tracklisting:
1. From the Dead to the Living
2. Withering Life
3. Reincarnation
4. Subordinated
5. Disfigured
6. After Obliteration
7. Stiffen Souls
8. Center of Hate
9. Inevitable End
10. Incineration

13/20

Vous allez finir par vous y faire mais de temps en temps j’aime bien sortir mon groupe de seconde zone. Les Allemands de Fleshcrawl sont l’exemple type du groupe plein de courage et dévoué 100% à la cause du death. Certes ils n’ont rien inventé mais leur honnêteté les rends sympa. Déjà peu gâté puisque basé autour de la fratrie guitaristique des frères Hanus (eh eh eh), le groupe s’il s’est fondé en 87 est arrivé trop tard et avec un style peu original.

Des grattes ultra saturées, faisant un peu suédois mais avec plus de basses, égrainent des riffs standard d’un doomy death auquel j’accroche bien. C’est clairement binaire. Pour autant le groupe est efficace et je n’en demande pas plus, les gros accords plaqués résonnant avec cette saturation bien crade sonnent ultra heavy. J’adore le son de ce skeud, s’il n’est pas génial, il fait vraiment death tonitruant. Les grattes sont ultra saturées la claire claque bien, la double cliquette mais pas autant que sur un prod morrissound.

Le groupe s’il a des éléments suédois lorgne aussi vers Bolt Thrower. Un titre comme « Center Of Hate » et son départ bien doomy me replonge à l’époque glorieuse (pour moi, d’ou le coté perso de cette review) du death. Le batteur imprime, surtout via la caisse claire, des rythmiques entraînantes. Le chanteur a une voix d’outre tombe bien réglo et caverneuse, il est parfois doublé par le batteur qui a à peu près le même timbre….brutal…..En gros c’est du death old school genre Entombed meet Bolt Thrower, direct et carré pas de prise de tête et un bonne DM attitude…Rajoutez en plus une petite touche grind au tout. L’album s’enchaîne sur la même recette et seule une interlude, pas top d’ailleurs, au clavier de Dan Swano (qui a produit ce skeud), vient aérer le tout.

Fan de death, sur chaque album le groupe reprend un classique. Sur le premier c’était une cover de Carnage, sur celui là c’est un reprise bien cool de Demigod. Sur Bloodsoul ce sera une cover de Demilich. Bref au vu des noms repris, vous voyez aussi les sources d’inspiration du groupe. Ils en appellent au death nordique fin 80’s début 90’s. Le style est donc musical se rapprochant du metal classique.

Je n’ai pas du tout suivi le groupe à part cet album. Je ne connais en fait que le suivant « Bloodsoul » produit par Tagtren, d’ou un son assez standard, dommage pour moi qui aimait bien la prod crue de ce Impurity. Et ce Bloodsoul m’a fait assez chié en fait. Bref, autant avouer qu’à part Impurity je ne sais pas ce que fait ce groupe et que je n’ai pas envie de savoir car je ne pense pas que ce soit bien transcendant. Vous l’aurez compris, ce disque en appelle un peu à la nostalgie du death début 90’s.