ENTOMBED - Clandestine - 1992 ( Earache )

Tracklisting:
1. Living Dead
2. Sinners Bleed
3. Evilyn
4. Blessed Be
5. Stranger Aeons
6. Chaos Breed
7. Crawl
8. Severe Burns
9. Through the Collonades

19/20

Fin 80's-début 90's, la Suède bouillonne avec l'apparition de pas mal de groupes au style et au son novateur...Nihilist, Carnage, Grave, Grotesque, Merciless, Treblinka, Therion…le mythique qualificatif de scène était mérité : la scène suédoise était née dans un grand vacarme...elle a même son studio avec le Sunlight, alter ego nordique du surfait Morrisound. Elle a un son, issu d’une bonne vieille méthode bourrine : pédales de disto, tous les potards à 10. Le style est résolument DM mais plus mélodique, dynamique et punk que le DM US. Je dirais même une grosse influence punk quand je réécoute les démos de Nihilist. La suède a toujours eu une bonne scène crust et celle-ci a clairement influencé les créateurs du death metal made in Sweden.

Avec "Clandestine" on est en présence, à mon avis, de la quintessence de cette scène. A fond dans le death metal, encore porté par le succès de « Left Hand Path », le groupe de Nicke Andersson a poussé le bouchon vers une direction plus death metal. La où « Left Hand Path » était assez direct, sauf pour le title track sublime, track composé en dernier d’ailleurs, track annonciateur de la suite, « Clandestine » est un album beaucoup plus tordu. Nicke Andersson reconnaît avoir été poussé par des groupes comme Atheist, bref il y avait une volonté de complexifier les choses. De nombreux riffs sont donc dispensés avec le quasi-pur son abrasif swedish et ce sur des tempos très changeants. Tous sont accrocheurs et parfois mélodiques. Le travail aux grattes, merci Nicke, est à saluer tant Uffe et Alex manipulent les changements de tempo avec une grande facilité et surtout une grande personnalité, évitant les clichés des groupes soient disant techniques. Coté soli, je les place avec Slayer, Morbid Angel et Carcass dans mon panthéon personnel. Ils sont très bien sentis, parfois bluesy, souvent apocalyptiques avec un son que j'adore. Ecoutez les solis finaux de "Evilyn" et vous verrez qu'ils sont géniaux; vous verrez aussi comment ils sont amenés avec une dextérité sans faille.

Nicke, s'il n'est pas un batteur très rapide, est très bon, pondant des schémas complexes et créatifs du meilleur effet participant à la débauche d'arrangements accrocheurs dispensés sur ce disque. Sa prestation est un peu l’épine dorsale du disque. Il assure aussi les voix dans un registre plus crié que "cookie monster" à la DM US et je dois dire que j'aime beaucoup. Notons qu'il a aussi dessiné des éléments de la jaquette, fait des logos pour d'autres groupes, joué la basse et fait les soli du 1er Dismember, que c’était le tape trader numéro un en Suéde. Bref c’était monsieur death metal. Mais ce qui me tue le plus c’est que gratteux à ses heures, il a composé tout cet album. En fait il a composé quasi tous les titres de Entombed/Nihilist quand on y pense. Entombed est donc Nicke Andersson et ce dernier, vivant à l’époque pour le death metal, était Entombed.

Un grand classique quand on parle de cet album est de parler de Johny Dordevic, ancien gratteux, puis bassiste, des excellents Carnage, qui est crédité au chant alors que c’est Nicke lui même qui a tout fait. Pour la petite histoire c’est Nicke qui a dégagé LG de son groupe et intégré Johnny suite au départ de Orvar Särfström, qui après avoir chanté sur le ep « crawl » et fait la tournée qui a suivi, a décidé de se reconcentrer sur son groupe Nirvana 2002. Autre grand classique ; cracher sur la performance de Nicke au chant, ce qui est facile d’autant plus que lui le fait. Il sera par contre difficile pour moi de le faire LG me gonflant à la longue. Quand j’entend sa voix forcée sur le live « Monkey Puss », reprenant un concert de 1992, sur les titres de "Clandestine" je me dit que Nicke a bien joué son coup. Après coté présence sur scène etc, il est clair que le retour de LG a fait du bien au groupe.

La production quand à elle est presque parfaite...elle rend le son suèdois si spéciale plus supportable à l'oreille que sur le premier album...les instruments sont tous discernables, la double à un très bon son...etc...que dire !...ce disque a un méchant son sale tout en étant une perle de production...un exploit. Par contre les guitares sont moins crunchy que sur « Left Hand Path », ce qui reste la critique principale des fans…le son outrancier rappelant la tronçonneuse est moins flagrant ici. Moi je trouve ça plus compact et massif et la qualité des compos compense largement cette petite perte d’agressivité au niveau du son des six cordes.

"Clandestine" est une grande leçon de créativité...Nicke s’est surpassé. Les riffs sont ingénieux, évitant les clichés, et les changements sont assez peu prévisibles et très accrocheurs. Les titres ont un coté mélodique qui les rend mémorisables ...l'utilisation de samples et d'intermèdes est elle aussi très réussie...écoutez notamment la fin de "Crawl" et sa petite mélodie morbide et entêtante...MAGISTRAL. Le plus dur quand on pratique du DM est de ne pas être monotone et là c'est une grande leçon...pas mal de groupes ont tendance à enchaîner les riffs mais oublient qu'il faut qu'ils soient accrocheurs, qu'un titre doit vous couper le souffle et capter toute vôtre attention...je vous mets au défi de vous emmerder une seule minute pendant l'écoute de cet album...ce disque est, avec "Blessed are the sick", à posséder à tout prix...

Pour finir, "Clandestine" à un coté old school de par sa musicalité...si ce qui vous intéresse c'est un style à fond tout le temps avec un gros son de basse, un growl immonde, et plein de riffs pour plein de riffs (c-a-d chiant genre Disgorge) vous ne méritez pas cet album...et c'est dommage pour vous car il est très agressif, énergique et pas linéaire pour un sou...si vous jouez dans un groupe je pense que vous prendrez d'autant plus la mesure de ce disque car c'est une grande leçon d'arrangements.

Crime de lèse majesté : je le prefere à « Left Hand Path », moins linéaire, extremement catchy et bien arrangé, performance excellente de Nicke à la batterie, une vraie ambiance death sombre de a à z…je respecte vraiment rien..mais que voulez-vous ! Les mecs de Entombed ont beau dire que les compos sont trop complexes et que la voix est pourrie je ne peux m’empecher de porter cet album au sommet du death metal suédois !