Drainland/Trenches - split LP - 2011 (De Graanrepubliek / Vendetta / Headwrecker)

Track listing :
Side A/Drainland:
1. Stairs
2. Parallel Venoms
3. Horror Of Horrors

Side B/Trenches:
1. Vaccine

--


La face Drainland peut être vue comme un long morceau, «the abduction diary», splitté en 3. Les effets/claviers sont bien plus présents et donnent du liant à cette petite quinzainede minutes de haut vol de la part des pourvoyeurs de negative doomy crustcore. Je sais ça fait marrant ces étiquettes à la con. La conclusion que j’en tirerais c’est que cette difficulté à décrire le groupe, prouve qu’il a sa propre personnalité (ou que je suis un gros naze incompétent). Personnalité dans laquelle je me retrouve d’ou des chros à la pelle.

Drainland est assez ambitieux sur ce split et montre sa maitrise coté «faire monter la sauce». Toujours bien lourdingue et chargé de crasse, les Irlandais livrent là encore des morceaux prenants et pas une bête suite de riffs lors de cette ballade au fonds d’un ruelle sombre. A noter lors du 1er titre des dissonances façon noise rock un peu psyche ultra réussi, se mariant très bien avec la lourdeur chargée de transpiration du truc. Le dénouement, s’il ouvre sur un riff plus crust typique du groupe, finit par nous faire gouter à une pseudo ballade sonnant faux, psychotique...fatalement ça monte doucement et je ne peux pas résister. Très très bonne sortie variée, fluide et prenante des Irlandais...à faire tourner en boucle. Et j’attends la bave aux lèvres le split avec Crows qui devrait sortir sous peu.

Trenches: que dire? Y a du Isis période Celestial, y a des touches sludgy, y a quelques tentatives de pondre des riffs sortant du lot, d’être un peu progressif, y a un vocaliste un peu trop classique dans l'écorché hardcore pour moi. Pas forcement le meilleur pour chronique ce style, ne sachant pas à quel point ce genre de truc court les rues ou pas. Ce n’est que naïvement que je pourrais dire que j’ai trouvé l’ambiance et la lourdeur sympa mais par rapport à Drainland, tout ceci est un peu trop téléphoné. Pas mal de riffs s’enchainent mais sans réels liant, ou effets de surprise. Bref quand on s’est attaqué à la profondeur de Drainland, Trenches a un petit coté mare au canard. Trenches a ses bons moments, le potentiel est là mais il faut attendre les 3/4 pour trouver un riff réellement prenant qui sera usé ad nauseam, mais comment pouvait-il en être autrement ? Trenches reste néanmoins un bon choix pour ce split...mais plus ça va plus j’attends un full length de Drainland...