Disma - Towards the megalith - 2011 (Profound Lore)

Track listing :
on s'en fout

--


Disma....sur le papier du beau linge dont Daryl (abazagorath/funebrarum et fervent promoteur du death nord européan old school via Morbid Wrath records), le batteur de Funebrarum et Graig Pillard (le souffle putride sur les 2 premiers Incantation bande de nazes). La demo ne m’avait pas fait mouillée plus que ça, certes le clin d’oeil à la scène Finlandaise, que j’affectionne, était réelle mais bon...il ne suffit pas de clin d'oeil.

Alors oui c’est bien fait, le son est outrageant, Graig est tout simplement dantesque, quand ils se la font lourd c’est putain de lourd....mais que c’est téléphoné ! De la part de types pareils je trouve ça trop facile. Des agencements aux mélodies morbides, c’est un véritable catalogue. A presque aucun moment je n’ai eu envie de hocher de le tête, à presque aucun moment je n’ai trouvé que ça allait plus loin qu’un gros son, qu’un downtuning de la mort et qu’une attitude. Pourtant c’est lourdingue et moi j’aime ça mais bon. Par exemple «Chasm of Oceanus» s'avère sympa sans plus: OK c’est lourd, mais dieu que c’est long, les pseudo harmonisations façon morbides ne prennent pas, le final ultra doomy avec le doublage en hammer/pull-on est trop bateau....putain 6 minutes...c’est pas possible ils reprennent le riff d’intro qui ne tient que grâce au gras du son. Trop souvent ils ne reposent que sur ce gras dantesque du son et des grattes sans véritables bonne idée ou feeling morbide derrière. Le truc ne sent pas la putrefaction. Coté ziquos ça tient la route, même si le batteur se la joue minimum syndical. Le pire c’est que tous les titres durent hyper longtemps en plus, le supplice. Mais j'aurais pu me douter de tout ça car cet album est au 3/4 une reprise de titre deja sortis en demo et split...qui m'avaient glissés dessus.

Je suis tellement déçu que j’ai même pas envie de découper les morceaux un par un, de faire une chro plus chiadée que ça. Ah la la...sérieusement...les 8 pauvres notes à 1’25 sur «vault of membros» c’est pas abusé ? Et le riff à 2’20 il sort pas d’un manuel vendu en grande surface ? Tout comme le tempo a 2’30 ?! Pppfffff la reprise mutée à 4’15 et puis cette façon de prendre un riff de le jouer de 3 façon différentes à chaque fois ça me gave. Vous me direz que plein de groupe font ça, bah ouais sauf que là c’est Graig Pillard et que le gros problème c’est qu’il n’y a rien derrière...il est où le feeling ? Elle est où la sauce qui prend ?

Vous me trouvez dur ? Vous avez raison ! Mais vues les pointures, ils auraient mieux fait de se maquer avec Funebrarum, de se sortir les doigts du cul, de faire preuve de motivation au lieu de nous la faire 3eme couteau au nom du purisme. Essayez de trouver un titre qui tue sur ce release...nada...allez, j’y pense parce que je l’ai chroniqué il y a peu, mais écoutez plutôt le 1er fleshcrawl...ne soyez pas dupe.