Decrepitaph - beyond the cursed tombs - 2010 ( Razorback )

Track Listing :

1. It Shrieks From Below
2. Haunted Mausoleum
3. Festering Messiah
4. Castle Of The Doomed
5. Repugnant Manifestations
6. Desecrated Divinity
7. Catacomb Of Ghostly Souls
8. Barbaric Autopsy
9. Beyond The Cursed Tombs

09/20

Créature de zicos tournant autour d'Encoffination et de Father Befouled, Decrepitaph office maintenant depuis plusieurs années et son nom apparait de plus en plus souvent. J'y vois plutôt un effet d'écoulement : structurellement tous les groupes faisant du death old school auront leur 5 minutes de gloire sur le web.

Que dire, old school death suédois à mort, pour ce combo texans. Le style lorgne aussi vers le death finlandais avec une touche de Bolt Thrower. Bref c'est un peu plus doomy. Rentrons directement dans le vif du sujet : ni bon ni mauvais, le song writing est par trop scolaire pour pouvoir en extraire plus de 2 ou 3 morceaux. Bref le genre de groupe qui tient la route surun split ep. Le problème c'est que nos amis sont pris d'une véritable diaprée façon « sortons un album par an le tout ponctué de splits». A partir de là il ne faut pas s'étonner qu'ils finissent par utiliser plusieurs fois les mêmes riffs qui eux-mêmes ont déjà été utilité moult fois dans les 20 dernières années. Vous pourrez arguer, comme il m'arrive de le faire, que c'est la conviction et l'ambiance morbide qui comptent. Certes, disons que la première est là, la seconde.je ne sais pas. Cet album est trop inégal pour concrétiser et être aussi efficace que les 2 premiers albums de Fleshcrawl dans le style. La variété des tempos ne sauve pas le disque d'un coté enchainement de riffs plus ou moins médiocres. Bref quand j'entends Decrepitath je ne pense pas à un album ou un titre en particulier mais plutôt à « ah oui le groupe de death old school nord européen qui vient du Texas »..

Bref ne perdez pas votre temps.