DEATHWITCH - Deathfuck Rituals - 2002 ( Hellspawn Records )

Tracklisting:
1.Satanic Orgasm Abyss
2.Order of Perversion
3.Deathfuck Rituals
4.Only Death
5.Mayhem Masturbator
6.Ymodos 666 7.Fuckonecroholic
8.On Paths to Sodom
9.Revelation of the Goat
10.Evil Fertilizer
11.Vampire Slut
12.Erection of Lucifer
13.Repulsions in Heaven

13.5/20

Il est des êtres vivants sur lesquels les grands principes de l'Evolution n'ont aucune prise. Faisant actuellement l'objet de nombreuses recherches dans les laboratoires du CNRS, les membres de Deatwitch sont de ceux-là. L'Evolution glisse sur eux cherchant désepérement une prise mais rien n'y fait, ces hommes d'un autre age sont définitivement figés dans l'espace temps, coincés quelque part entre 1981 et 1987 (à quelque chose près, la datation n'étant pas encore très précise). En effet Deatwitch est une véritable machine à remonter le temps tant (c'était tentant) son Black/Thrash old school est catchy et riche de tous les clichés qui firent la gloire des Bathory, Sodom ou encore Sarcofago de cette cultissime période qui secoua la planète peu préparée à recevoir de tels assauts sonores. Pas d'effets pompeux donc, pas de fioritures, un son minimaliste, sale mais très puissant (la modernité à quand même du bon), des riffs surgis de notre passé et des refrains obsédants sont les armes primitives (mais terriblement convaincantes) de ce combo dont même le batteur semble être d'époque avec son jeu efficace mais épuré (c'est quoi un blast beat ???). La voix séche et râpeuse traitée avec cette fameuse reverb que l'on retrouve chez les grands anciens déchire l'espace sonore déjà bien entamé par les solos presque mélodiques du guitar-héro préhistorique qui sévit ici.
Alors Deatwitch est-il un groupe moisi ? Absolument pas, la recette est ancienne mais respectable quand elle est préparée dans ces conditions, les compos sont d'une efficacité redoutable, les riffs basiques sont diaboliquement dynamiques et la magie opère sans que l'on ait le temps de se poser trop de questions. Ce "Deathfuck Ritual" est une pure bombe d'énergie metallique qui plaira autant aux thrasheurs de l'obscur nostalgiques qu'aux fans de Dark Throne et qui vous plongera la tête la première dans un passé où s'agitent encore frénétiquement nos nobles racines. So pure...