CATHEDRAL - In Memoriam - 1990 - CD Réedition 1999 ( Rise Above Records )

Tracklisting:
STUDIO:
1. Mourning Of A New Day
2. All Your Sins (Cover)
3. Ebony Tears
4. March (Instrumental)
LIVE (Holland 1991):
5. Commiserating The Celebration
6. Ebony Tears
7. Neophytes for the Serpent Eve
8. All Your Sins
9. Mourning Of A New Day

13/20

Sorti initialement en 1990 sur le label de Lee Dorian, Rise Above, cet ep présentait Cathedral au monde. Au total 4 titres, dont une reprise, sous xanax, de Pentagram ("All Your Sins") montrant vraiment à quel point Lee Dorian était devenu fan de la scène doom de l’époque (Saint Vitus, The Obsesssed and co). Au programme, du Black Sabb épaissi et ralenti avec cette touche dépressive propre à Cathedral. Le groupe n'atteint pas ici la maîtrise et les arrangements du fabuleux "Forest Of Equilibrium". Pour autant "Mourning Of A New Day" vaut la peine d'être écouté. Bon, Je vous préviens c'est assez répétitif et pas forcément original. Il est clair qu’on n’est pas en présence d’un joyau. Parmi tous les groupes de slow doom déjà cité plus haut, Cathedral ne se démarquait pas encore complètement. « In Memoriam » est donc plus destiné aux fans. Et ce d'autant plus que "Ebony Tears" , titre déjà présent sur "Forest...", est ici quasiment dans sa forme finale puisqu'il ne manque juste que les ajouts type orgue etc..."All Your Sin" est un bon titre et vous permettra de découvrir cette scène doom qui n'a pas attendu les 90's pour apparaître. Cela permettra aussi de voir à quel point Cathedral y puise ses influences. "In Memoriam" fini sur un instrumental prometteur mais on a envie que le groupe aille plus loin dans les dissonances. Il manque l'utilisation d'instruments en plus, une tristesse plus profonde. Un goût d'inachevé se dégage globalement du ep. Pour autant malgré ce que j'ai dit, le groupe se démarque quand même un peu du reste de la scène par une approche disons plus death/dépressive.

Bref, cet ep n'est pas le tour de force réalisé sur "Forest..." mais la présence de 5 titres lives, enregistrés en Hollande en 91, sur cette réédition rend son acquisition plus attrayante. On pourra en effet se régaler avec "Commiserating The Celebration" et une intro différente. Par contre en live le rendu de ce titre est plus rapide ce qui enlève de l'impact à la partie finale. Le groupe assure bien, est bien en place et est servi par un bon son. J'étais assez dubitatif quant à la prestation de Lee m'attendant au pire étant donné son style si spécial (j’avais peur que le bougre chante par moment faux…). Il s'avère que l'animal assure bien, dans un registre certes un peu plus rauque que sur l'album. Pour "Ebony Tears" le groupe est plus lent (mmmmhh c'est bon) que sur le ep. "Neophytes For The Serpent Eve" n'est autre que la première mouture que "Serpent Eve". Sur scène c'est assez puissant d'autant plus que le son n'est pas dégueu. Si après "Forest..." et "Soul Sacrifice ep" vous avez envie d'allez plus loin n'hésitez pas. Par contre pour découvrir ce groupe choisissez une autre voie. Ce n'est qu'une fois accroché que vous serez à même d'apprécier comme moi ce moment brut de doom, cette découverte d'un Cathedral moins lissé et plus rauque.