Carmina - Carmina ep - 2008 (rewolucja records)

Tracklisting:
1. Obscolescence planifiée
2. Je suis déjà mort
3. Matiriser le chaos
4. Legion
5. Reminiscences
6. Organiques
7. Aberration

12/20



J'ai l'impression que c'est hier que j'ai reçu cet ep et je me rends compte qu'il date de 2008 !!! Ma perception distordue du temps doit expliquer ma flemmardise...bref...j'avais bien apprécié la demo 2004 de ce groupe aux racines hardcore mais lorgnant vers un death metal à la Immolation. De retour 4 ans après, on note de suite les différences avec la démo.

Ca sent toujours le death US old school (Immolation période « close to a world below » flagrant sur « légion » par exemple) mais c'est maintenant plus moderne dans le son, le coté plus technique et le recours à moults blast. Pour résumer, on s'en prend plein la tronche et on sent la maitrise mais c'est parfois ennuyant. J'ai donc moins accroché que sur la démo. Déjà, le son est plus stérile par rapport à celui de la démo. Notamment la double qui nous clic clic les oreilles comme à la grande époque du morrisound studio de Scott Burns. Les guitares manquent un peu de distinction et d'épaisseur enlevant de l'impact à certaines parties : on ressent moins le doublage atonal de certains riffs, les parties lourdes sonnent moins sulfureuses. Enfin le groupe a trop recours au blast et à la débauche de riffs. Je préfère mon death rapide un peu grind plutôt que brutal death en terme de batterie et de ressenti. Bref régulièrement de bon plans, voir très bons, mais plus vraiment de titre qui ressorte et un certain ennui s'installe sur certains morceaux. Après dans la case unholy death metal « modernisé » ça reste bien moins chiant qu'un Pessimist. Je ne sais pas, la batterie devrait être plus diversifiée/nuancée (pourquoi pas des patterns à l'ancienne de ci de là ?), elle contribue à une sensation de linéarité alors même que les riffs sont là. Et il m'a fallu vraiment pas mal d'écoutes pour passer outre et jauger de la qualité du riffing, certes très Immolation-esque, mais envoyant bien. En gros les 2, 3 premières écoutes m'avait laisser la sensation d'un death grind un peu survitaminé et gavant.

Une semi déception pour moi, n'en reste pas moins que c'est une solide release de death à l'ancienne mais brutalisé à la sauce moderne. Etant français et vu la qualité du truc (ça tient largement la route internationalement parlant) je pense d'ailleurs que ça doit fourmiller d'éloge sur le ouaibe metole fançais. Pour moi, humble chroniqueur (musicien raté ?), Carmina devrait repenser son son, notamment de guitare, pour qu'il soit plus lourd et dirty, plus homogène (à l'instar de la démo), continuer avec des lyrics comme ça (très bon), varier un peu la batterie (trop de blast), ajouter des soli, et privilégier l'ambiance à la brutalité parfois stérile (hate eternal inside!)...bref apres "la drogue c'est de la merde" il est temps d'adopter un nouveau slogan: "hate eternal c'est de la merde". Je ne sais pas vraiment ce qu'il manque en fait pour que cette sensation de linéarité et de surplus de blast disparaisse. Bref il ne manque pas grand-chose pour monter d'un niveau et instiller une ambiance death metal...plus facile à dire qu'à faire.