ASPHYX - The Rack - 1991 ( Century Media )

1. The Quest Of Absurdity
2. Vermin
3. Diabolical Existence
4. Evocation
5. Wasteland Of Terror
6. The Sickening Dwell
7. Ode To A Nameless Grave
8. Pages In Blood 9. The Rack

8/20

C’est fort d’une petite réputation, groupe de death numéro 2 hollandais, présent depuis 88, qu’Asphyx sort enfin son premier full length en 1991. Le style de Asphyx est clairement old school et direct, se démarquant des sorties de plus en plus techniques (atrocity, morbid angel, nocturnus etc) ou utilisant des blasts de l’époque. Asphyx c’était le groupe phare des amateurs de l’esprit death necro des années 1980. Asphyx est aussi un groupe qui porte pas mal son nom tant sa musique en appelle à des passages doom servie par des guitares ultra saturées (me demande si Eric Daniel ne foutait pas 2 pédales de disto ?). Ce coté doomy était une marque de fabrique du death hollandais de l’époque. Un autre élément qui a pas mal fait parler de Asphyx est quand même l’arrivée de l’ancien vocaliste de Pestilence Martin Van Drunen. Ce mec à une voix plutôt spéciale mais vraiment agressive et teigneuse, je suis plutôt fan. Cette voix sur les passages les plus rapides donne une mixture assez étouffante bien soulignée par le son plutôt caustique de la chose. Mais pour être honnête il n'apporte pas grand chose par rapport à Theo Looman l'ancien vocaliste. Cet album avait fait un peu de bruit car c’était le premier album d’Asphyx. En fait pour être exact, « Embrace the death » a été enregistré avant mais le label anglais CMFT (le même que pour le 1er Tiamat) ne l’a jamais sorti car il a coulé. « Embrace… » est finalement sorti en 1996 chez Century Media avec en bonus les 2 titres de "Mutilating Process".

Asphyx pratique une mixture de thrash et de death primaire avec une touche de lourdeur le tout sans se prendre la tête. Qu’en dire aujourd’hui ? Mouais…les riffs les plus speeds sont vraiment moyens et ce n’est pas la voix de malade de Van Drunen qui va suffir à les récupérer. Les breaks mid tempo tendances thrash sont eux aussi bien moyens. Les parties lentes elles le font plus mais s’avèrent souvent quelconques voir laborieuses. Il ne suffit pas de laisser résonner ses accords sur des riffs moyens moyens avec une légère ambiance dark pour rendre le tout transcendant. Un autre point comparé aux démos du groupe est la quasi absence de lead guitar. Certes les leads sont simplistes chez le groupe mais sonnaient parfois bien trouvées. Au final, quand bien même Asphyx varie les tempos et essaie de poser une ambiance, l’album a très mal vieilli et reste assez unidimensionnel, servi par des zicos moyens. Ca c’est sur que le Martin est surement un des plus mauvais bassistes de death, quant au batteur il fait parfois amateur. Assez bateau donc, et dans le mauvais sens. En 1991 ce genre de truc était déjà daté ! Pas grave me direz vous si la qualité est là…c’est là que le bas blesse…

Je peux comprendre les aficionados car le disque porte un certain esprit, révolu, du death mais à part par nostalgie je vois mal comment on pourrait aimer ce disque rudimentaire qui n’a pas une grande valeur musicale en soit. Et attention, je ne parle pas de valeur au sens innovation etc mais juste de qualité. Le groupe à mon avis ne se prenait pas trop la tête sur les compos etc. Certains qualifient ça de fraicheur…moi j’appelle ça de la fainéantise !

S’en suivra pour le groupe le ep « crush the cenotaph » et une tournée avec Bolt Thrower en pleine promotion de Warmaster. Pour résumer, Asphyx a une réputation culte que j’ai du mal à comprendre. Que les gars soient voués au death metal et toujours présents, sans changer un iota à leur style est certes à saluer mais pas gage de qualité. Je conseillerais plutôt l’album « Last One On Earth » qui contient le meilleur titre d’Asphyx, sans Theo Looman mais avec Van Drunen au chant : « Streams of an ancient wisdom ». Ce titre est génialissime et seul Asphyx pouvait le faire. Après il était deja présent sur le 7’’ « Mutilating Process » de 1989 et sur l’album « embrace the death »...un truc comme « serenade in lead » déchire pas mal non plus. Mais pour être honnête, même sur son meilleur disque Asphyx n’est pas un super groupe non plus. Pour info « The Rack » est réédité par Century Media avec une étiquette genre « death metal classic » avec des titres live de la même époque en plus…lors d’un concert hollandais, le seul pays où le groupe ait eu du succès…sans intérêt. Et les plus curieux, qui voient ces étiquettes « classic death metal » apposées sur des « across the open sea » de Unleashed et autres « Cursed » de Morgoth, ont bien compris qu’il fallait les prendre avec des pincettes.