ACME - To Reduce The Choir To One Soloist - 1996 ( Edison Recording )

Tracklisting:
1. Blind
2. Attempt
3. Injection
4. Ordinary
5. Cathode
6. Basterdiser
7. Repress
8. Attempt (2)
9. Repress (2)

18/20

Ce disque rassemblant l'intégralité des enregistrements des allemands d'ACME, plutôt jeunes à l'époque, fait partie de ces disques pionniers et franchement violents tels que le "Fixation On A Co-Worker" de DEADGUY, le "Beyond Hypotermia" de CAVE IN ou bien le "Petitionning The Empty Sky" de CONVERGE qui ont réellement marqué le son hardcore new-school. Une rage sans retenue, fraiche, ne lorgnant pas vers l'excès de technique ou de mélodies MTV des groupes se réclamant de cette scène aujourd'hui. Huit morceaux sincères, courts, au son typiquement allemand (ce disque ayant contribué à fonder l'école "Bremen Hardcore", d'où émergeront des groupes comme SYSTRAL ou ACLYS), clair mais puissant, bénéficiant de ce grain sale si particulier. Des titres tels que "Cathode" ou "Repress" (1ère version) sont de véritables hymnes à la spontanéité, et suintent l'urgence comme seul un groupe des années 90 pouvait le faire, sans sonner comme du sous-REFUSED ou sans proposer 3000 blasts/riffs/breaks post-hardcore dans chaque chanson, via des riffs gardant une certaine identité punk, parfois dissonnants, toujours pertinents, un jeu de batterie sobre mais incisif, ne noyant pas le tout sous des tonnes de double ou de blasts, se faisant plutôt rapide quand il le faut ("Attempt (2)", morceau ultime de ce disque), et une voix hurlée vraiment haineuse. L'efficacité est omniprésente dans ce disque, et l'on ne s'ennuie pas une seconde, contrairement à l'écoute de beaucoup de disques de hardcore actuel, certes efficaces mais soporifiques et dont la durée de vie est franchement réduite, contrairement à celle de ce disque, que j'ai du m'enfiler des centaines de fois et que j'apprécie toujours autant.

Un incontournable du hardcore, d'une violence franche et sombre, sonnant comme un bon gros coup de pied au cul. Mon "Reign In Blood" du hardcore.