ACHERON - Rites of the black mass - 1991 ( Turbo Music )

Tracklisting:
1. To Thee We Confess
2. Thou Art Lord
3. Ave Satanas
4. Summoning The Master
5. One With Darkness
6. Prayer Of Hell
7. Unholy Praises
8. Cursed Nazarene
9. The Enochian Key
10.Let Us Depart

16/20

Ils l'avaient annoncé avant sa sortie, cet album sera la première messe noire de l'histoire de la musique. C'est à peu près ce que l'on ressent à l'écoute des intermèdes qui séparent tous les morceaux de cette œuvre devenue culte. Ces intros qui nous donnent vraiment l'impression d'assister à une obscure cérémonie "religieuse" plongent l'album dans une ambiance particulièrement malsaine et font de lui l'une des références en matière de death metal Satanique. Techniquement plus proche d'Incantation que d'Atheist, Acheron enchaîne avec talent les riffs simples, basiques et puissants sur lesquels l'imposant Vincent Crowley pose magistralement ses vocaux secs et rugueux. Le groupe cherche l'efficacité et la trouve systématiquement. A l'instar d'un Deicide sur son premier album, chacun des morceaux de cet album renferme un riff, un break ou un refrain qui vous reste définitivement en tête…l'hymne "Ave Satanas" et son refrain qui s'incruste ne m'ont pas quitté depuis 10 ans !!! Le rythme n'est jamais très rapide et peu même devenir très pesant comme sur les excellents "One with darkness" ou "Ave Satanas" (arrgggh). Même si sa musique est terriblement sombre, le groupe prend tout de même le temps de "l'enjoliver" de solos plutôt bien sentis, œuvre de Peter Slate, évoquant un peu les attaques de vibratos du Sieur Rick Rozz dans une version légèrement plus mélodique (écoutez ses interventions sur l'énôôrme "The Enochian Key").
Le temps ayant passé, la production très "roots" et massive, mais de circonstance, de Scott Burns manque aujourd'hui de dynamique mais renforce encore un peu l'aspect malsain de cet opus unique en son genre.
"Rites Of The Black Mass" est un album de Death Metal puissant, sombre et très pur, comme il ne s'en fait plus beaucoup aujourd'hui, à ranger aux côtés de "Seven Churches", Onward To Golgotha" et "Deicide" !