Wormridden - Infesting the grave - 2012 (Extremely Rotten Records)

Track listing :
2 titres (eh ouais ils se font pas chié !)

--


Bon les gars…qu’est ce qui se passe si on colle un gars de Anatomia avec un gars de Undergang ? A votre avis ? Allez réfléchissez : ce sera du death à l’ancienne avec une grosse propension à la lourdeur. Le package aide, déjà une cassette, un dessin noir et blanc de cadavre infesté de vers, le logo du label…et son nom extremely rotten (ne manque plus qu’un flesh), les lyrics, le titre (ils preférent les tombes aux cryptes)...

Bah ouais…gros downtuning, groove à l’ancienne, gros accords plaqués lentement, complaisance dans la résonnance grasse. Quelques explosions death grind plus que grassouillettes écrasant tout, façon Undergang…du lourd lourd lourd, du gras...

Tu as aimé le 1er album dantesque de Grave alors vas-y les yeux fermés, c’est le même esprit de lourdeur écrasante inhumaine qui règne ici bas mais avec des passages doom ou plutôt doooooooom encore plus dantesques. Tout ceci est bien facile me direz vous, cela a déjà été fait…mais cette cover et ce style m’ont projeté dans ma jeunesse. Quand j’étais encore frais et impressionnable. Du coup c’est bien qu’ils ont réussi à évoquer quelque chose non ? Sans doute bon public des qu’il s’agit de lourdeur, Wormridden pose ici une démo de seulement 2 titres (ça c’est abusé) bigrement efficace, du genre à concasser du fémur sur du crane...du coup elle a tourné en boucle chez moi.

salope !