WITCHRIST - Beheaded Oroboros - 2011 ( Invictus Records )

Track Listing :

1. Sorcerer Of Lightning
2. Devour The Flesh
3. Temple Of War
4. Adoration Of Black Messiah
5. The Cauldron
6. Shrine Of Skulls
7. Deathbitch
8. Judgement And torment

--

1er album pour les Neo Zélandais, après des démos qui m'avaient bien botté le cul dans un style death primitif. Voguant dans la nébuleuse Vassafor/Diocletian, Witchrist s'avère aussi puissant mais il est vrai moins personnel. Cet ep, au design très réussi et en parfaite adéquation avec la musique, s'avère très orthodoxe dans l'approche. Il ne s'agit pas ici bas de redéfinir des standards ou de faire avancer quelconque schmilblick mais bien de rendre hommage aux dieux primitifs du chaos grâce à un style bestial et monolithique.

Tout est donc question de conviction (et d'état d'esprit). Un peu à l'instar d'un Teitanblood, un esprit habite cet album. Primitif, Witchrist n'en manie pas moins les tempos et les ambiances guerrières avec brillo et ne tombe pas dans l'écueil d'un enchainement de riffs minables sur fonds de batterie rétrograde en se planquant derrière des appels à Sodom, au death ancien et au meurtre de tout ce qui est sorti après 1989. N'hésitant pas à manier la lourdeur, Witchrist bâtie une musique taillée pour la scène, chaque morceau ou presque ayant son passage mémorable.

Je reprocherais pour ma part une prod un peu trop sombre et caverneuse qui, on l'entend bien en comparant un titre comme l'excellent «deathbitch», enlève de la puissance. L'intelligibilité, oui oui on en a besoin malgré la simplicité, prend aussi un peu un coup. Les démos en ce sens mixaient mieux, je trouve, ce besoin de chaos, de saleté et de puissance. Reconnaissons aussi quelques longueurs qui ne m'avaient pas marquées à l'écoute des démos Les titres s'étalent parfois sur 5 minutes..Bref le coté gros bras et bas de plafond à l'air méchant en guise de substance est quand même là. Enfin, pas mal de titres étaient déjà sur les démos, bref nous ne sommes pas en présence d'une grosse nouveauté.

Que se passe t-il me direz vous ? D'éloge, cette chro devient queue de poisson. Et oui, que voulez-vous, c'est au moment de posez son avis que je me rend compte que je conseillerais plutôt la compil des démos, chroniquée par ailleurs, que cet album parfois longuet et nécessitant quelques bières. J'attend donc un 1er véritable album, visiblement prévu pour cette année 2011, pour savoir si je peux ranger Witchrist à coté de Diocletian et Teitanblood sur l'autel sacrificiel que j'ai construis dans ma cave (bah..les week ends sont longs et j'ai toujours aimé bricoler). Délectable cependant, les hommes des cavernes Neo Zelandais pose ici un release efficace. Pour les non initiés, plutôt que de tomber dans un occulte appel à gouter au culte morbide et primaire du chaos, je conseillerais plus prosaïquement de jeter une oreille au titre «deathbitch», il résume à peu près tout (puisque sans partie lourde). Pour la lourdeur tapez donc «judgment and torment».