S :T ERIK - From under the tarn - 2009 (Solitude production)

Track-listing :
1. Goddess
2. The search
3. Your highness
4. Black wall
5. Swan song

15/20

La présence de 2 Deviant (death/Suède) dans le line up, tous deux depuis partis d'ailleurs, avait poussé Jim de Putrefactive Effect à s'intéresser à ce combo doom suédois. Grand bien lui a pris, puisque attisé par la curiosité générée par l'interview figurant dans le zine, j'ai moi-même passé le cap et mes esgourdes apprécient ce cd 5 titres.

S:t erik reste influencé mais produit une musique finalement assez variée et bien prenante. Groovant un peu stoner, plaquant de gros accords remplissant amplement l'espace, devenant plus intimiste voir feutré, jouant sur des montées en puissance et autres contrastes Neurosiens, s:t erik parvient à m'accrocher quasi constamment malgré un sentiment de redondance finissant par apparaitre sur « Swan song ».

Guitares grasses, mais ne pêchant pas par excès de saturation, batteur sobre contribuant à chaque ambiance avec efficacité, à l'instar de la basse. Mention spéciale au vocaliste, assez personnel, dans un style mélancolique mais puissant tout en restant en voix claire. Bon il me tape un peu sur le système sur « your highness », mais est un atout pour s :t erik.

Ce qui caractérise le groupe c'est un synthé (je suppute) et des effets ajoutant clairement une ambiance cosmique/spatiale à la musique, sans virer je vous rassure, au kitsch d'un mauvais space opera. Plus souvent en appui du groupe, le synthé meuble parfois seul certains breaks, mettant une grosse ambiance notamment sur « your highness ». Bref ça reste globalement bien intégré et apporte un surplus d'épaisseur à la musique à l'instar d'un Neurosis. On ajoute un son organique bien pensé (ca sent la prise de tête : amplis pédales, tout y est passé), tout comme les arrangements, ça fourmille de petites idées simples mais enrichissantes. Notamment les lignes vocales doublées par Billie Lindhal (promise and the monster) sur « the search » et son premier break planant.

Voila donc un très solide album, certes influencé mais varié, puissant et prenant. Quant à moi je vais écouter pour la n-ieme fois l'excellent titre « Black Wall », une bonne claque...

Un petit mot sur la démo 3 titres du groupe, aux effets plus discrets, forcément plus brute, elle est plus influencée stoner, et reste efficace, notamment grâce au vocaliste apportant un plus au 1er titre trop classique de par certains riffs. Black Sabbath fait son apparition sur le titre "Voodoo Dollhouse". "Upsala" est une démo bien faite, super exécutée, dégageant un certain feeling, le tout avec un gros son, mais s:t erik y apparait cependant sous un jour plus quelconque, moins cosmique et moins diversifié.