SEANCE - Forever laid to rest - 1992 (Black mark)

Tracklisting:
1. Who will not be dead
2. Reincarnage
3. The blessing of death
4. Sin
5. Haunted
6. Fornever laid to rest
7. Necronomicon
8. Wind of gehenna (instrumental)
9. Inferna cabbala

14 / 20

Se démarquant de la scène Suédoise de l'époque par un style plus US, Seance est un groupe de la 2eme vague suédoise. 2eme vague qui rime d'ailleurs souvent avec seconde zone. Autant être direct, Seance ne déroge pas globalement à la règle mais a toutes les qualités pour séduire les afficionados de death metal encore maintenant avec cet album datant de 1992.

Evitant, le devenu detesté Sunligth studio, nos amis se sont précipités au Berno Studio pour obtenir un son finalement assez US. Les grattes sonnent bien épaisses mais sans aucun clin d'oeil au son saturé que nous avait fait découvrir Entombed. La batterie, sans sonner mauvais loin de là, est celle qui en appelle le plus au son morrisound. Enfin, point en appelant au son death US, la voix de Johan est résolument gutturale (pour l'époque, rien à voir avec les crétineries du brutal death) en appelant plus à Frank Mullen qu'à LG Petrov. Bref le son est violent.

Si le groupe ne renie pas son pays d'origine, son death, moins typé, n'en reste pas moins agréable car assez diversifié quand on y pense. Peu avares de riffs, le groupe sert un style sombre et plus brutal/carré que ses compatriotes. Morbide, Seance sait injecter des ambiances occultes (le titre « inferna cabbala » est excellent). On pense parfois au Legion d'anthologie de Deicide pour la dynamique des titres mais aussi le coté sulfureux et vicelard. N'hésitant pas à blaster, Seance s'illustre aussi de par la lourdeur déployée. Lourdeur contribuant à cette petite ambiance tordue qui habite cet album.

Originalité faible, certes, mais je trouve ce mix US, pour le coté brutal, et européen pour certaines mélodies et dans l'agencement des riffs, assez intéressant. On évite évidement pas les longueurs malgré, ou peut être à cause, de la tripotée de riffs et arrangements, impressionnants surtout pour un premier album, que nous sert Seance. Voila, j'ai conscience que Patrick Jensen est plus connu pour avoir monté ensuite The Haunted et Witchery mais, vieux con un jour vieux con toujours, je préfère amplement ce 1er album de Seance. Ca agresse, c'est sombre, travaillé... je passe sous silence son successeur "Saltrubbed Eyes", adulé par certains (mais pas moi), qui a vu les pires accusations tombées sur le groupe (faut dire que les "revirements" de Entombed et Carcass avaient influencés Seance sur cet album).