SUPERSTATIC REVOLUTION - We Kneel in the Pews by the Confession Box - 2003 ( Basement Apes Industries )

Tracklisting:
1 You always submitted some subtle reserve
2. Mary versus Jesus Christ
3. Ingenuity in ambush
4. For the limbs grow numb and any movement wakes
5. A powerful and moving portrayal

16.5/20

Side project des brutaux, voir bruyant Morgue, Superstatic Revolution pose la couleur dans la première minute et 20 secondes de « You always submitted some subtle reserve ». Quelques accords presque groovy suivis d’une déflagration grind, enchaînée sur un petit plan torturé à la gratte. Ensuite un plan un peu, très peu en fait, mélo puis ça regroove (enfin pas vraiment groove car ça tache pas mal)…Je vous entends déjà faire les malins « ok encore un groupe qui fait tout et n’importe quoi sans queue ni tête » mais je balaye cet argument de la main (enfin ce sont surtout les compos qui balayent cet argument) : le groupe fait preuve d’un sens subtil de la variation et d’un grand sens de la progression. On ne passe jamais du coq à l’âne même si les plans sont assez différents : grosse fluidité et cohésion sous des allures de patchwork.

Le tout avec un batteur fou et vraiment pas mal plus une voix écorchée mixée en arrière donnant vraiment l’impression d’un schizo essayant de surnagé au milieu de ces titres de tarés. Peu de variations coté voix à part sur le 2eme titre. Je pense qu’elle va en rebuter certains, je préviens vous donc.

Le son est à tomber par terre, les grattes bien downtunés sonnent mortelle aussi bien dans les plans grind où la musique devient une déflagration (vraiment) que sur des plans plus « stoner » comme su l’intro de « Mary Versus Jesus Christ » et son apogée dans des accords plaqués dantesques. Comme sur les derniers releases de Morgue, le son dans les partis blast ressemble vraiment à une déflagration suite à une explosion. Cela ne favorise pas l’intelligibilité mais ça contribue au coté dense et oppressant de la musique. Le rendu est assez impressionnant en tout cas. Que ce soit coté partie brutale ou groovy les riffs sont très réussis et surtout je l’ai déjà dit bien agencé entre eux dans une grande fluidité ! Superstatic Revolution est aussi en quelque sorte un groupe atmosphérique car 1/ ils savent clairement créer des atmosphères (variées en plus) 2/ car même si on est dans un cadre guitare/basse etc, certaines parties font un peu ambiant dans l’âme.

La folie est donc bien présente sur ces compos et les partis groovy donnent vraiment de l’air mais pour mieux replonger dans des frasques noise. Honnêtement, je me redis mais la folie est vraiment présente sur ce cd et la musique est super prenante et entraînante. Le groupe donne l’impression d’être toujours sur la corde raide. Et au moment fatidique retombe du bon coté de la corde : chaos organisé, groove ou ambiant !

Les apports des guitares sont constants, les grattes se complétant, et le batteur est vraiment la cerise sur le gâteau pour son jeu débridée, lâché et pas linéaire. Il apporte pas mal aux parties basées sur des montée en puissance.

Je salue bien bas cette petite bombe de cd et l’alchimie sans pareil qui règne entre les membres du groupe. Incontournable, tout simplement. Une musique profonde, personnelle et à la sensibilité à fleur de peau ! Je suis curieux de voir ce que donnera le groupe suite au départ de Max (qui a aussi quitter Morgue). On verra bien janvier 2005 avec l’album « Goodbye Mr Wanton ».