ROTTREVORE - Iniquitous - 2011 ( Drowned Records )

Track Listing :

...sais plus...

13/20

Poulain de l'écurie Drowned (au coté de pyrexia, demigod et purtenance), le défunt label de Dave Rotten, Rottrevore s'était fait un petit nom dans l'underground death du début des 90's en tant que chantre du gras et de la lourdeur avec leur démo 90 « epitome of pantaligia ». Malheureusement à cette époque le death était en pleine saturation et quelques ratés ont repoussé à 1993 la sortie d'un premier album. Autant dire qu'à part une poignée de fidèles, ce release n'a pas intéressé grand monde. Les démos étaient pourtant prometteuses mais dans un veine trop orthodoxe à une époque annonciatrice de « wolverines blues » , « heartwork »etc sans parler des aventures de earache avec une major.

Un coté Finlandais de par la lourdeur grotesque et certaines mélodies. Une voix d'outre tombe rappelant à la marge Frank Mullen mais inspirée par la Finlande. Sans être aussi dantesque qu'un « into the grave », du fait de riffs trop souvent moyens, Rottrevore est définitivement lourdingue (doom), y compris dans ses parties rapides façon grind primaire. Si Rottrevore arrive à défoncer sur quelques titres vraiment heavy, n'en reste pas moins que le style n'est globalement pas assez cryptique/morbide par rapport à la scène finlandaise en reposant sur des riffs trop simplistes vaguement brutaux (comprendre déjà à l'époque des riffs pas super gégénes). Pour autant, le groupe a sa propre patte, et peu de trucs sont sortis dans cette veine heavy mixant death US et nord européen (Mythic peut être). Bref Rottrevore n'a pas réussi à chopper le petit extra qu'il manquait à la 1ere démo pour en faire un truc poissard et morbide. En ce sens pas de surprise par rapport aux démos suivantes plus axées sur la rapidité et la brutalité (erreur trop classique). Les parties rapides façon grand guignol sont marrantes une fois mais ne tiennent pas vraiment la route.

Bref un bon album de série B, pourquoi pas un classique perdu de l'underground death metal, mais je n'en ferais pas pour autant un groupe culte. Si vous aimez votre death primaire, poilu et heavy, Rottrevore reste une référence, un peu inconstante en terme de qualité, sans doute parce qu'ayant moins privilégié les ambiances sur ce release par rapport à une 1ere démo plus dirty et marquante. Je serais vous, je jetterais donc plutôt une oreille à la 1er démo et vous conseillerais aussi les démos des purtenance, funebre, carnifex, abhorrence etc. Quant à moi, en ces temps de revival, j'attends qu'un copycat de ce groupe sorte...