PURTENANCE - Member of immortal damnation - 1992

Lourd, lourd, lourd et relourd. Cet adjectif, propre de la scène death Finlandaise s’applique clairement à Purtenance. Maitrisant les accords pesants, déployant sobrement quelques mélodies simples et glaciales. La voix brutale ravira les fans d’Incantation et autre noirceur. Ne dédaignant pas des accès de violence, sans doute trop classique et donc daté pour son propre bien ainsi que pour l’attention de l’auditeur, Purtenance conquerra le cœur de ceux qui ont connu ou adoré les cryptes poussiéreuses du début des 90’s. Très diversifié dans le riffing, Purtenance est plutôt mature quand il s’agit de composer un titre. Les tempos sont variés et les compositions globalement fluides. Le tout servi par un son typique et puissant. Une fois de plus, la Finlande s’illustre par un travail de chorus simple aux grattes mais faisant mouche quand il s’agit de sortir une petite mélodie sombre. Evidement on retrouve des parties lourdes et morbides ainsi que d’autres plans catchy sur presque chaque titre. Plus brutal que ses comparses, n’hésitant pas à blaster, Purtenance fait partie de ces groupes, qui sans faire partie de l’élite du death, a su traverser les âges et la réédition par xtreem est plus que justifiée. J’aime beaucoup ce release qui je trouve rend justice à ces parties rapides typiques de l’époque. Si elles ne sont pas géniales d’un point de vue riffs, elles dégagent généralement l’esprit qu’il faut ici bas. La bonne maitrise des alternances rapides/lentes est une caractéristique du groupe. Evidement les re-releases contiennent les démos… typiques d’un époque, pleines de feeling… elles sentent la vieille crypte… miam… La encore, en 1993 trop tard… mais n’empêche que… après reconnaissons que le groupe n’a pas écrit de titres qui troue le cul comme Demigod a su le faire avec le title track de « slumber of sullen eyes ».