NOVEMBER NOVELET - Magic - 2007 (Galakthorro)

Tracklisting:
1. Awakening
2. My Fairy Place
3. Red Eye
4. Glass
5. Street Of Lost Hearts
6. I Want You
7. Magic
8. Letting Go
9. I See Real
10. Eternity
11. Free
12. So Far No Further

13 / 20

Retour 8 ans après l'excellent « from heaven on earth », pour l'autre projet de Mr & Mrs Arafna, tetes pensantes de Haus Arafna. Je vous invite à relire la chronique du 1er album qui figure par ailleurs dans nos pages. En disant que le style était bien différent de ce qu'offrait Haus Arafna, j'avais un peu la main lourde quand on repense à certains crépitements et séquences les plus durs relativement aux autres de ce premier album. Celui-ci restait un peu corrosif, et, meme dans ses phases plus mélodiques, desesperé. Disons que vue la configuration, NN et HA sont 2 facettes des Arafna, différents (HA reste plus agressif) tout en ayant des points communs, notamment dans son art d'installer le malaise.

En 8 ans le couple allemands a eu le temps de sortir 2 albums coté Haus Arafna... et de diversifier sa musique. De meme NN offre ici quelque chose de différent. Pour résumer façon gros lourd, exit le coté abrasif, bonjour le coté new wave/electro avec un album facile d'accés. Mieux produit, les pulsations de la basse vous enveloppe, ce release est plus accessible tout en restant froid et clinique. J'y vois dans certains claviers et rythmes imprimés par les claviers « pulsant » un coté new wave/electro ('Glass', 'My fairy place', 'Free' etc etc en fait), qui peut tiré au Depeche Mode dépressif pour causer à la vulgate. Si le titre d'ouverture n'offre pas de surprise pour les amateurs de NN et HA, le second de par son coté rythmiques et refrain/chorus et les lignes de voix s'avere presque entrainant. Il faut le temps de digérer pour réaliser que c'est une grosse partie de l'orientation 2007 de NN. Notamment ces petites mélodies au clavier. La réussite dans la veine dark wave/lénifiante est en général au rendez-vous. Pour autant un coup de mou en milieu d'album avec « Street of lost heart » trop gentillet et facile, facilité qui continue sur le titre suivant « i want you ». « Magic », qui suit continue à passer difficilement, car on tape, à la sauce NN, dans la new wave 80's dans ce qu'elle a de cul cul (désolé...). Il faut un « Letting Go » pour repartir un peu dans cet album qui s'avere quand meme moins diversifié que son predecesseur..d'ou une certaine longueur.

Un regret dans la voix plus présente dans son timbre naturelle de Mrs Arafna, sans etre mauvaise loin de là, ç'est peut etre ce qui donne à l'album son coté le plus accessible. Sa façon de délivrer les textes, genre insensibilisé au prozac va de soit, mais dans certaines lignes ca sonne parfois un peu facile. Tout comme les lyrics, qui nous étaient epargnées dans le booklet du 1er album.

Loin de moi l'idée de déconseiller l'album qui reste prenant et dont le coté new wave est en général accrocheur. Dans l'esprit ça reste tout aussi joyeux. Il est vrai que la premièreécoute m'a fait rangé la chose en me demandant pourquoi Diable ce coté facile. Au final on garde quand meme un peu cette impression d'etre dans un long couloir d'hopital desaffecté, sans fenetre, seulement eclairé par un neon partant en couille... Pour autant, en ayant absorbé certain cotés du NN des débuts disparu ici, c'est plus vers Haus Arafna que je m'oriente après plusieurs écoutes de ce Magic, symapthique, mais dont j'attendais plus ou plutot autre chose et dont certains plans faciles (deja vus et revus ?) m'ont un peu gavé n'étant pas fan d'electro.