MORGION - Cloaked by ages, Crowned in Earth - 2004 (Dark Symphonies)

Tracklisting:
1 Cloaked by ages
2 A slow succumbing
3 Ebb tide (parts I & II)
4 Trillium rune
5 The mourner's oak
6 Cairn
7 She, the master covets
8 Crowned in earth

5 / 20

Among majestic ruin restera le meilleur Morgion. Finalement. Solinari était un de ces disques à la fois excellents et vendeurs, qui font l'unanimité. Comment, alors, "Cloaked..." peut-il être aussi nul ? Cela fait plusieurs années que j'en retarde la chronique. Non, me dis-je, un Morgion ne peut pas être mauvais à ce point ! Il va forcément me livrer son super secret un jour ! Hé bien non ! Abyssal ennui avec rien dedans. Dès le départ cela s'annonçait mal. On quitte Relapse pour Dark Symphonies (vous connaissez, vous, Dark Symphonies ?) C'est presque comme si un groupe quittait Universal pour le label de votre voisin de pallier ! Et puis c'est quoi ce repoussoir qui leur sert de pochette ? Quel message est-il supposé faire passer ? Mais... purée... même le titre de l'album sonne mal ! Ouille ouille ouille.

Allons. Ressaisissons-nous. C'est Morgion tout de même. Le maître de la violence astrale, rampante et mystique. Le maître du faux calme atmosphérique, celui qui vous endort sur un hamac perdu dans le plus tordu des labyrinthes ! Le dernier bon groupe de doom apparu dans les années 90. Hé bien vous savez ce qu'il a osé sortir, en 2004, le dernier bon groupe de doom des années 90 ? Un disque de vide absolu, une suite de thèmes lents et linéaires tous plus insipides les uns que les autres, déjà entendus en beaucoup mieux dans sa propre discographie, avec beaucoup de silences et de temps morts alors que c'est déjà d'un ennui mortel, des vocaux clairs vaguements dépressifs / contemplatifs et où même les plus grosses guitares et les grunts somnolent. Un disque pour ados déprimés ou pour ceux qui se sont mis au "metal" sur un malentendu.

Alors musicalement, c'est bien joué et enregistré. Cela pourra sembler original à qui n'a encore jamais écouté du Morgion. Le traitement du son est même presque intéressant. Mais comparer "Cloaked..." à Solinari, c'est comme comparer The final cut à Wish you were here, ou bien Made in heaven à Sheer heart attack.

Remarque : Relapse a réédité les deux premiers albums. Vous pouvez y aller, c'est du solide ! C'est bien meilleur que ce que les autres webzines ont essayé de vous vendre en doom dans les années 2000, surtout en doom français.