MY DYING BRIDE - Like gods of the sun - 1996 ( Peaceville )

Tracklisting:

1 Like gods of the sun
2 The dark caress
3 Grace unhearing
4 A kiss to remember
5 All slept away
6 For you
7 It will comme
8 Here in the throat
9 For my fallen angel

15/20

Queuhoua ? Neuf titres ? Mais ils veulent nous tuer ou quoi ? Ah non, attendez, ils sont plus courts. Si My dying bride n'avait jamais stagné jusque là, Like gods of the sun marque un changement pour le moins radical. Plus court, plus compact, plus rapide, un son de guitare rebondissant (ce n'est pas devenu du funk non plus), presque incisif (pas de retour au death pour autant) et surtout de la bonne grosse mélodie. Pas de la vieille mélodie noire toute en longueur issue d'une vision presque littéraire, pas de la violonite possédée, ces ingrédients-là n'ont plus tellement cours dans la cuvée 1996 de My Dying Bride. Ce sont au contraire de grosses coulées, épiques et légèrement grandiloquentes, qui jalonnent un doom courageusement parti de sa cave confortable pour aller voir s'il peut survivre aux grands vents de zones émotionnellement instables. Le héros ainsi confronté à l'inconnu s'en sort honorablement (normal, c'est un héros) malgré des moments de grand doute ou d'amertume, eux aussi marqués par des mélodies cette fois plus pinçantes et plus vicieuses. Un certain inconfort auditif (relatif vu le style) vient ainsi modérer les velléités sucrées de Like gods of the sun. Il faut ajouter à cela beaucoup de passages intéressants rythmiquement (par rapport au style là aussi, bien sûr) et on obtient un album foutrement riche et, pour la deuxième fois consécutive, extrêmement réussi sur le plan esthétique. La force de la musique, en terme d'impact sur l'auditeur, reste cependant en deça des disques précédents.

Les deux jeunes gothiques rencontrées à un arrêt de bus portant le prestigieux nom "The angel and the dark river", considèrent Like gods of the sun comme une trahison. Cette fois, c'est la femme plus âgée les accompagnant qui se tait et les laisse parler. Elles aiment bien cet album mais elles n'y reconnaissent pas LEUR My Dying Bride, groupe accusé d'avoir laissé l'ambition commerciale l'emporter sur l'ambition artistique. Elle reconnaissent pourtant que leurs titres préférés sont les plus venteux et romantiques du lot, "For you" et l'incroyable "For my fallen angel". C'est que, les petites nanas, elles ont beau jouer les juges des musiques hard, elles restent tout de même des petites nanas avec des sensibilités de petites nanas.
Anecdote : je me souviens du journaliste qui avait demandé en interview si "For my fallen angel" était un clin d'oeil au "Fallen angel" de King Crimson. Dites, les amis, ce serait bien de ne pas poser de question sur des disques que vous n'avez pas écoutés, parce que si vous aviez écouté le "Fallen angel" de King Crimson, vous auriez bien vu que les deux morceaux n'ont rien à voir.