Impetuous Ritual - Relentless Execution Of Ceremonial Excrescence - 2009 (Profound Lore Records)

Tracklisting:
1. Elegy
2. Convoluting Unto Despondent Anachronism
3. Coalescence Of Entropy
4. Ceremonial Disembowelment
5. Destitution
6. Inexorable Blasphemies
7. Unhallowed Ascendance Into Impurity
8. Ritual Of The Crypt
9. Dirge

17/20



Ggrrr à l'écoute du premier morceau mon sang n'avait fait qu'un tour : PORTAL !! Ca daubait le portal à plein nez.en creusant un peu, tout est « normal », puisque Impetuous Ritual est la créature de la section rythmique de Portal. Les non fans de Portal se demanderont l'intérêt de tout ceci, je les enjoins tout de même à lire la suite. La formule ici présente se démarque en étant plus classique que Portal. Certes on ne coupe pas à des plans ultra lourds et résonnants, à des riffs tournoyants façon déluge de cyclones dissonants (si si...déluge de cyclone) le tout sur guitares à 27 cordes (dont 24 de basses). Par contre la batterie est plus sobre et Impetuous Ritual officie surtout dans le créneau initié par Incantation et aussi Immolation. Une certaine propension aux riffs un peu grind sataniques (war metal bestial!), aux soli arrachés, bref Impetuous Ritual s'avère plus digeste, intelligible et doomy que Portal... que Portal j'ai dit pas dans l'absolu les enfants ! En fait les aspects purement Portal sont en minorité sur cet album musicalement. Reste un coté magma en fusion et une folie certaine qui est plus morbide/satanique ici que lovecraftienne comme chez Portal.

L'équation est selon moi très réussie les parties plus Portal-iennes collant clairement à l'ambiance unholy du tout, apportant un surplus de puissance (voir de surpuissance tant certaines parties doomy sont dantesques tout simplement). Evidement le tout est homogène et fluide, on ne parle pas d'une bête juxtaposition de plans mais d'une musique pleine de substance (noirâtre). Ce genre d'album fait vivre l'aura morbide, extrême et puissante du death metal et fait oublier les idioties récentes de morbid angel, la bêtise concours de quequette du brutal death, et la commercialisation d'une bonne partie du reste sans parler du satanisme adolescent beumeuh qui fait rire ma grand-mère.

Attention, cet album reste un pavé lourd, noir, dégoulinant, couvert de vieille mousse verdâtre dégueulasse (une pierre tombale quoi), violent et oppressant à se prendre dans la tronche. Au final donc, vous, les non fans de Portal qui avez sagement tout lu, feriez bien d'essayer ce groupe. Et moi qui rêve d'aller en Australie quand je me remémore les Corpse Molestation, Bestial Warlust, Cemetery Urn, Sadistik Exekution, Disembowlement (une influence de Impetuous Ritual ? pourquoi pas ?), Ignivomous, Cauldron Black Ram, Encabulos, Mournful Congregation et que j'y ajoute Portal et Impetuous Ritual je me pose des questions...heureusement que Vomitor et Gospel Of The Horns sont là pour apporter un peu de joie ! Sinon ça m'apprendra à ne pas lire correctement le nom d'un groupe.j'avais zappé l'engin en pensant qu'il s'agissait des brésiliens de impetuous rage (chroniqué sur tsotl)...rraahhh quelle erreur ! Un album assez unique et sombre...dont la suite logique serait le chaos primordial pur...