ILLDISPOSED - Prestige - 2008

Tracklisting:
Vous n'aurez pas la track list !

4/20

Dans la foulée de la chronique de leur 1er album, celle de ce « Prestige » s'imposait pour faire un point.

Le groupe a connu pas mal de changement de line up. Je n'ai toujours pas eu l'occasion de jeter une oreille aux projets Slow Death Factory ou Panzerchrist que lui je n'essaierai pas, ce groupe sentant trop le concours de musclette de batteur. Mais pour revenir à Illdisposed et ses autres albums... mouais... après « Submit » disons que cela devient vraiment trop groovy dans le mauvais sens du terme... pour etre honnete je n'ai jeté qu'une oreille à « there's something rotten... » le premier album de death metal « ondule tes hanches bébé » (mémoire douloureuse de l'instru ignoble de pignolade toute molle) et à « Burn Me Wicked » sorti en 2006... un beau son en plastoc, voix avec trop d'effet, le subwoofer ayant perdu de sa superbe et sonnant comme une machine. Des compos décidement trop statiques... guitares manquant de lourdeur par rapport à l'effet recherché... un coté nounours jovial.

Quand bien meme Prestige releve un peu le (bas) niveau par rapport à leur derniere dejection, il n'en reste pas moins un sacré condensé de death groovy et mélodique assez bateau et plat. Prévisible à souhait, le style, sans doute plus efficace en concert, est sans ame. Le groupe, essayant pourtant de miser sur la puissance est beaucoup moins lourd qu'à ses débuts. Quant à l'inspiration, comparée à « Four depressive... », « Submit » ou meme si je n'apprécie pas « there's something.. », c'est le zéro absolu. Voilà les mecs sont pro, des machines... à l'instar du subwoofer qui a tout perdu de sa puissance pour pousser le délire de « Submit » jusqu'au bout. Sur « four depressive.. » il sonnait monstrueux et naturel. La ça fait ultra synthetique...

... bref Illdisposed verse dans le death groovy et mélodique facile d'accés et vite oublié. Je serais de mauvaise foi je vous dirais que c'est destiné aux fans de ce que la Suéde a fait de plus merdique. En fait si les fans de tuning automobile écoutait du death ce serait « Prestige » de Illdisposed (ou un autre album post « Submit»). D'autant plus que le groupe a ces references trop kewl : lunettes de soleil/666/drogue et hop... une belle bouse des bad boys Danois. Quant à moi, j'ai bien fait d'avoir largué le groupe pourtant auteur d'un bon premier album de death metal lourdingue avec « Four Depressive Seasons qui porte un peu les germes du style futur du groupe (« wardance of the democracy »).