HEAVING EARTH - Vision of the vultures demo - 2008 (Nihilistic holocaust)

Tracklisting:
1. Fundamental decomposition
2. Concepted backwards
3. Vultured vision

13 / 20

Nihilistic H frappe de nouveau avec cette démo de death made in USA par des tchéques. C'est emprunt de culpabilité et ne pouvant invoquer que la fainéantise que je reconnais ne pas avoir écrit quelque chose sur quelques releases de NH méritant qu'on s'y attarde. Une petite compil spécial death made in France et des splits réussis (le Nerlich, avec un son meilleur que l'album, celui avec Gorod, celui avec Ingurgitating Oblivion et Impureza) avaient déjà caressé mes tympans.

Les 4 tchéques, au nom tiré d'un titre de Morbid Angel, nous servent ici un death metal relativement technique rappelant clairement le Morbid Angel de FFF (et celui de Domination pour les solis), Immolation (Here in After/ Unholy Cult) et à la marge Suffocation. Le tryptique infernal... une fois de plus me direz-vous. Pour autant, la sauce prend ici car loin de se limiter à essayer de nous esbaudir par des débauches de techniques ou de blast soit disant violent, Heaving Earth fait l'effort de dégager quelque chose. Ce feeling ne vous sera certes pas inconnus (le coté hautain/fier de certains riffs de Morbid Angel et un coté unholy tordu à la Immolation) mais plutôt satisfaisant. A noter qu'un petit temps d'adaptation aux riffs sera nécessaire, notamment pour le 3eme titre, moins personnel, mais avec le temps l'aspect un peu alambiqué s'estompe.

Contrairement à des choses comme Impureza ou Ingurgitating Oblivion, et à l'instar de Nerlich, l'ignoble Gab sort ici un groupe pas original pour un sou mais sachant faire parler la poudre. Mélangeant Old school et coté brootal plus actuel, le groupe n'oublie pas que son death doit dégager quelque chose. Par contre le groupe devrait taper dans le lent plus frequement. Essayant parfois d'en faire trop les titres manquent de place pour respirer. Le danger pour ce groupe sera de concrétiser sur album et surtout d'éviter l'écueil du concours de grosse bite (le groupe cite Hate eternal en influence, au secours !) au détriment de la qualité de composition et de l'efficacité.