HEADHUNTER D.C. - ...and the sky turns to black - 2000 (Mutilation records)

Tracklisting:

12 / 20

Alléché par le fait que Hacker (Unholy Terror zine) ait signé les Brésiliens sur son label et par une longue intie dans Eternal Fire, j'ai logiquement chopé cet album, me disant qu'entre celui-ci et le suivant sûrement peu de différence (avec les albums précédents c'est une autre histoire). Je ne profite pas de l'histoire à rallonge du groupe pour en tartiner plus et vous enjoint à vous procurer l'excellent (oui oui) numéro 4 de Eternal Fire.

Bénéficiant d'un son puissant les chasseurs de tête ouvrent fort avec un titre puissant, intelligible, un peu à l'instar de ce que faisait Deicide sur son 3 eme album (je parle du coté intelligible : du riff simple et efficace). Le synthé intervenant en milieu de course me rebute toujours un peu, dommage car, sans être omniprésent, il intervient à de nombreuses reprises au long de l'album, certes justes pour souligner des riffs (et non pour chier des perles) mais quand même. Quelque parties parlées tendance grandiose (sans tomber dans le Bal Sagoth), m'ont un peu brisé les baloches.

Le coté simple, massif et à l'ancienne m'a pour sûr plu mais on tombe parfois dans le commun au cours de ces 7 titres plutôt longs (en dehors du 3eme). Le recours au synthé et à ces parties parlées pour créer une atmosphere, même si c'est bien fait, n'est pas pour me plaire, tout comme les solis un peu trop « metole » pour moi. A noter 5 bonus (des covers de Kreator, Sodom, Possessed, Morbid Angel et Dorsal Atlantica) permettant clairement de voir d'où vient le groupe musicalement.

Bref, vieux de la vieille, fidèle à la cause, pas manchots et fans de metal, le groupe a du mérite et leur style va, du moins je l'espère, rencontrer ses fans mais pour ma part, un petit coté trop metal/mélodique (sans tomber dans des horreurs à la Vehemence) me rebute malgré des parties réellement puissantes et une approche saine puisque le groupe cherche efficacité et ambiance et non pas à nous montrer qu'il en a une plus grosse que son voisin. Loin de Krisiun, Raebelliun ou Abhorrence, le groupe est plus proche de la scène type Incrust, Sanctifier, Embalmed Souls ou Impetuous Rage (pour être plus précis, headhunter était un peu là avant tout le monde) mais pour ma part, je préfère les 2 premiers groupes.